UAR : le réseau d’échange de programmes fonctionnel dès le 1er janvier
APS
AFRIQUE-MEDIAS-DIFFUSION

UAR : le réseau d’échange de programmes fonctionnel dès le 1er janvier

Dakar, 26 oct (APS) - Le réseau d’échange de programmes et de nouvelles mis en place par l’Union africaine de radiodiffusion (UAR) sera fonctionnel à partir du 1er janvier 2019, a annoncé, vendredi à Dakar, son Directeur général, Grégoire Ndjaka.
 
L’Union africaine de radiodiffusion (UAR) a mis en place depuis quelques années un réseau d’échange de programmes et de nouvelles qui tardait à se concrétiser en acte.
 
En conférence de presse au siège de l’UAR à Dakar, Grégoire Ndjaka a annoncé qu’’’à partir du 1er janvier’’ 2019, l’Afrique aura son propre ‘’réseau d’échange de programmes’’. 
 
‘’Il sera au carrefour de plusieurs réseaux d’échange de programmes. Il recevra toutes les nouvelles qui viennent d’Amérique, du monde arabe, de l’Europe et des chaines de télévision du secteur privé’’, a expliqué M. Ndjaka. 
 
Selon lui, ‘’il ne s’agira pas uniquement de recevoir des informations qui viennent d’ailleurs, mais l’Afrique va présenter les nouvelles d’Afrique, écrire à travers le réseau notre propre histoire’’.
 
’’Un journaliste qui réalise une belle émission peut la faire diffuser dans le réseau. Elle pourra être reprise partout dans le monde. Cette reprise étant achetée, la chaine peut recevoir de l’argent qui va lui permettre de produire plus et mieux’’, a expliqué M. Ndjaka.
 
’’Il sera particulier parce qu’il s’adapte à l’Afrique. Dans le continent, l’internet se développe. Le satellite est couteux et donc ce réseau va se baser sur nos propres forces et possibilités réelles c’est à dire internet’’, -a-t-il dit, remerciant le chef de l’Etat du Sénégal, Macky Sall d’avoir soulevé l’idée d’un tel réseau il y a deux ans.
 
Le directeur général de l’UAR promet que le réseau va pouvoir ‘’intégrer toutes les capacités’’ dont les radiodiffuseurs africains auront besoin pour diffuser et émettre.
 
M. Ndjaka a expliqué aux journalistes que des points focaux seront formés dans chaque chaine de télévision. 
 
‘’Il pourra accéder, grâce à un dispositif, au réseau pour voir ce qui est diffusé et ainsi choisir ce qu’il veut pour sa chaine. Il pourra également diffuser pour sa chaine’’, a-t-il dit.
 
Grégoire Ndjaka a rappelé qu’il ‘’est difficile pour quelqu’un qui vient du Zimbabwe de dire ce qui se passe au Sénégal. Et vice versa’’. 
 
’’Ce réseau va nous permettre de resserrer nos rangs et de mieux nous connaître. C’est une véritable révolution qui s’annonce’’, -t-il dit, souhaitant qu’il soit l’un des meilleurs réseaux du monde.
 
 

SK/OID/AKS