Troisième vague de Covid oblige, ’’les évènements officiels se tiendront dans la sobriété’’ (Macky Sall)
APS
SENEGAL-SANTE-PANDEMIE-RIPOSTE

Troisième vague de Covid oblige, ’’les évènements officiels se tiendront dans la sobriété’’ (Macky Sall)

Dakar, 5 juil (APS) - Le président de la République, Macky Sall, préconisant le renforcement du dispositif préventif de sensibilisation et de lutte contre la pandémie de COVID-19, a annoncé lundi avoir décidé de tenir les manifestations et évènements officiels "dans la sobriété et le respect strict des mesures barrières", compte tenu de la recrudescence des cas notée ces derniers jours.

Le chef de l’Etat "a demandé au Gouvernement de renforcer le dispositif préventif de sensibilisation et de lutte contre la pandémie de COVID-19 avec la recrudescence des cas notée ces derniers jours", rapporte le communiqué du Conseil des ministres qu’il a présidé le même jour.
 
Dans cette optique, le président Sall "invite le Ministre de la Santé à accentuer le plaidoyer sur le port systématique du masque, la limitation des rassemblements, ainsi que le déploiement soutenu de la campagne vaccinale". 
 
Aussi le chef de l’Etat a-t-il "décidé, compte tenu de la situation de la pandémie Covid-19, de tenir les manifestations et évènements officiels dans la sobriété et le respect strict des mesures barrières", indique le communiqué du Conseil des ministres. 
 
S’exprimant dimanche par visio-conférence, dans le cadre des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence (France), Macky Sall avait déclaré : "Cette dernière poussée épidémique qui correspond à ce qu’on appelle la troisième vague risque d’être un peu difficile pour le continent à cause du variant delta et compte tenu aussi du relâchement".
 
Après un ralentissement de la pandémie entre avril et mai, les nouvelles infections au Covid-19 ont enregistré un net rebond en juin, au Sénégal mais également dans la plupart des pays africains, au point d’amener l’Organisation mondiale de la santé (OMS) à sonner l’alerte depuis quelques jours.
 
La troisième vague des cas de Covid-19 se propage plus rapidement en Afrique et frappe plus fort sur un continent confronté à une pénurie des vaccins, a alerté jeudi 24 juin le bureau régional de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).
 
Selon l’OMS, les cas de Covid-19 ont augmenté pendant cinq semaines consécutives depuis le début de la troisième vague le 3 mai 2021. Cette vague menaçant d’être "la pire" sur le continent africain.
 
Au 20 juin (le 48e jour du début de cette troisième vague), l’Afrique avait enregistré environ 474.000 nouveaux cas, soit une augmentation de 21% par rapport aux 48 premiers jours de la deuxième vague.

Au Sénégal, par exemple, le ministère de la Santé et de l’Action sociale a annoncé lundi 191 nouvelles infections enregistrées en 24 heures, alors que ces dernières atteignaient rarement 50 cas quotidiens en mai-juin.


BK/ASG