Trois nouveaux postes-frontières ouverts dans la zone nord
APS
SENEGAL-UE-SECURITE

Trois nouveaux postes-frontières ouverts dans la zone nord


Dakar, 27 oct (APS) - Le directeur de la police de l’air et des frontières (PAF), le commissaire Abdoul Wahabou Sall, et le premier conseiller de la Délégation de l’Union européenne (UE) au Sénégal, Clemens Schroeter, ont procédé à l’inauguration de nouveaux postes de contrôle et de surveillance des frontières dans la région nord, à Dembankané, Gourel Oumar Ly et Podor, a appris l’APS, vendredi.

"Ces constructions sont exécutées dans le cadre du projet d’appui à la gestion des frontières financé par l’UE’’, rapporte un communiqué de l’UE, précisant que cette initiative vise à améliorer les capacités des services de l’Etat concernés (police, gendarmerie et douanes).

Il cite également "les services phytosanitaires et vétérinaires notamment, pour d’une part entraver les passages illicites de trafiquants, terroristes ou autres criminels, et d’autre part pour faciliter les passages licites des riverains des communautés transfrontalières et des commerçants".


Cette inauguration intervient quelques mois après celle des postes-frontières de Rosso, Diama, Dagana, Kidira et Bakel et précède celle du nouveau poste de Barkewy. 

Au total, ce sont donc 9 postes qui ont été construits aux frontières avec la Mauritanie et le Mali, indique la même source, avant de signaler que ce projet mis en œuvre par l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et coordonné par le ministère de l’Intérieur du Sénégal est doté d’un budget de près de 2 milliards de francs CFA.


Les bâtiments construits ou réhabilités par ce projet qui cherche à promouvoir la gestion intégrée des frontières prévoient la cohabitation des différents services de police, de douane, de gendarmerie et autres avec chacun un bureau et des quartiers d’habitation mais au sein d’un seul et même établissement.


Au-delà des infrastructures, "le projet a également contribué à renforcer le contrôle et la surveillance des frontières au travers de la formation de plus de 250 agents sur la base de nouvelles méthodologies et procédures d’opérations standardisées", note le texte, qui renseigne que dans ce cadre, "un accord de coopération inter service est en cours d’élaboration".


Il rapporte par ailleurs qu’une "série d’équipements ont été livrés pour contribuer à doter les services de sécurité en moyens nécessairement limités face à l’ampleur de la tâche". 

"Au total, ajoute-t-il, ce sont 13 véhicules de type pick-up, 6 vedettes ainsi que d’autres matériels bureautiques et techniques, notamment 30 jumelles de vision nocturne et 30 boîtiers de contrôle de documents, qui ont été délivrés".



Le communiqué rapporte que "l’atteinte de ces objectifs est assortie de mesures telles que le développement de nouvelles méthodologies et procédures, la mise en place et la délivrance de nouvelles formations, ainsi que la fourniture d’équipement mobile, technique et bureautique".

PON/BK