Tivaoune : Aly Nguouille Ndiaye sollicite les prières pour des élections apaisées
APS
SENEGAL-SOCIETE-GAMOU

Tivaoune : Aly Nguouille Ndiaye sollicite les prières pour des élections apaisées

Tivaoune, 19 nov (APS) - Le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille, a sollicité lundi à Tivaouane, auprès du Khalife général des Tidianes, des prières pour des élections présidentielles apaisées en 2019. 
 
"Dans trois mois, nous irons vers des élections où tous les protagonistes sont des Sénégalais, nous vous demandons de prier pour qu’elles se déroulent sans heurt ni violence, au grand bonheur de tous les Sénégalais", a dit le ministre à l’occasion de la cérémonie officielle du Mawlid, évènement commémorant la naissance du Prophète de l’Islam.
 
Cette rencontre qui s’est déroulée à la grande résidence de Tivaoune a été marquée par la présence du Garde des Sceaux, Ismaïla Madior Fall, du ministre des Forces armées, Augustin Tine, du ministre des Affaires étrangères, Sidiki Kaba, entre autres.
 
Des députés, des diplomates et des délégations de familles religieuses ont assisté à la cérémonie.
 
Le ministre de l’Intérieur a salué la figure d’El Hadj Malick qui a initié le Mawlid ou Gamou à Tivaouane.
 
"Si le Gamou de Tivaoune a atteint cette consécration et cette dimension internationale aujourd’hui, c’est en grande partie, grâce à l’attachement de El Hadji Malick Sy aux valeurs intrinsèques de l’Islam et à son amour sans limite à l’endroit du prophète (PSL)", a soutenu Aly Ngouille Ndiaye.
 
"Ces valeurs cardinales propres au saint-homme ont été magnifiquement portées par ses différents prédécesseurs", a-t-il souligné.
 
Il a par ailleurs réitéré l’engagement du chef de l’Etat à promouvoir davantage l’enseignement arabe et religieux, rappelant ainsi, la décision récente du président de la République de permettre aux diplômés arabes de concourir au même titre que les bacheliers en français, à l’entrée à l’Ecole nationale d’administration.
 
Une telle mesure va, selon lui, "permettre à notre administration de disposer de diplomates et fonctionnaires chevronnées capables de servir le pays au niveau des institutions et Etat ou prévaut la langue arabe".
 
Prenant la parole, le Khalife, Serigne Mbaye Sy Mansour a soutenu que la demande de prière formulée par le ministre de l’Intérieur, en plus d’être "légitime" est "unanimement" partagée par l’ensemble des acteurs (politiques) qu’il a eu à recevoir.
 
Se réjouissant de ce constat, il a exhorté les hommes politiques à faire preuve de "plus de responsabilité, à prôner le combat loyal", avant de formuler des prières pour l’assistance et pour l’ensemble du pays.

MK/OID/ASB