Thiaroye-sur-mer : le maire plaide pour une meilleure prise en compte de sa commune dans les projets de l’APIX
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-ASSAINISSEMENT

Thiaroye-sur-mer : le maire plaide pour une meilleure prise en compte de sa commune dans les projets de l’APIX

Dakar, 26 nov (APS) - Le maire de la commune de Thiaroye-sur-mer, Ndiagua Niang, souhaite une meilleure prise en compte de sa commune dans les projets d’aménagement du territoire, en vue de la rendre moins vulnérable à la problématique des inondations et des eaux stagnantes insalubres.

La commune de Thiaroye sur-mer, dans la grande banlieue dakaroise, doit être davantage prise en compte par les projets de l’Agence pour la promotion de l’investissement et des grands travaux (APIX), en matière d’aménagement, a plaidé l’édile.
 
Il intervenait, jeudi, à Petit Mbao, lors de la remise de kits d’hygiène aux populations et acteurs institutionnels chargés de la mise en œuvre du projet Pikine irrégulier Sud 2 (PIS2), une initiative qui s’inscrit dans le cadre du Plan décennal de lutte contre les inondations.
 
Cette cérémonie s’est tenue peu avant une visite de chantier de ce projet, en présence de l’ambassadeur de France au Sénégal, Philipe Lalliot, du directeur de l’APIX, Mountaga Sy, du préfet de Pikine, Moustapha Ndiaye, et des six maires du département de Pikine.
 
"Nous réclamons une prise en compte effective de Thiaroye-sur-mer dans les projets de l’APIX. Nous ne bénéficions d’aucun des projets, alors que l’APIX a des projets orientés vers la prise en charge de la lutte contre les inondations", a ainsi déclaré Ndiaga Niang.
 
Il dit porter ce plaidoyer "depuis plus d’une dizaine d’années". "A Thiaroye-sur-mer, on nous parle de restructuration de Pikine irrégulier Sud (PIS2)", Thiaroye-sur-mer en fait donc partie parce que cette commune est située dans la partie la plus au sud de Pikine, a indiqué l’édile.
 
Le projet PIS2, financé à hauteur de trente-six milliards de CFA, comprend la réalisation d’infrastructures de drainage des eaux pluviales dont 16 km de collecteurs gravitaires, 12 bassins de rétention d’une superficie de 14 hectares et des voies support d’écoulement en cours de réalisation.
 
L’édile a fait part de son inquiétude liée au fait que les canalisations destinées à drainer les eaux de cinq communes de Pikine vont passer par sa commune, ce qui risque de créer "des indispositions chez les populations" et impacter l’environnement par endroits.
 
Le directeur de l’APIX Mountaga Sy, en réponse aux préoccupations du maire de Thiaroye-sur-mer, a rappelé que cette question a déjà été évoquée lors de la dernière réunion sur ce projet, à laquelle participait le gouverneur de Dakar, Al Hassan Sall.
 
"Nous y travaillons et j’assume tout ce qui s’est passé avant que je n’arrive à la tête de l’APIX", au nom du principe de la continuité de l’Etat, a déclaré Mountaga Sy.
 
Par ailleurs, le projet PIS2 dont une visite de chantier est prévue à ce jour, dans l’après-midi s’inscrit dans le cadre de la lutte contre les inondations.
 
Le projet Pikine irrégulier Sud consiste à aménager une partie du territoire de Pikine, dans la grande banlieue dakaroise, en vue de réduire sa vulnérabilité aux inondations et aux eaux stagnantes insalubres.
 
Il consiste notamment à mettre en place des réseaux de collecte des eaux usées et à élaborer un plan d’action et de réinstallation des personnes affectées par le projet. 
 
Le projet PIS2 vise aussi des actions de capacitation de l’Office national de l’assainissement du Sénégal (ONAS), organisme chargé de gérer les ouvrages déjà réalisés dans ce domaine. 

AN/BK/ASG