Le Système des Nations unies salue la décision de retirer les enfants de la rue
APS
SENEGAL-SOCIETE-ENFANCE

Le Système des Nations unies salue la décision de retirer les enfants de la rue

Dakar, 14 juil (APS) - Le Système des Nations unies (SNU) au Sénégal, par le biais plusieurs de ses démembrements, dit saluer et encourager la décision du chef de l’Etat, Macky Sal, "de procéder à des opérations d’identification et de secours des enfants évoluant ou vivant dans la rue" dans les villes sénégalaises.

Cette initiative constitue "un pas important en faveur de la réalisation du droit de tout enfant vivant au Sénégal d’être protégé contre l’exclusion, la violence, et les abus", écrivent les organismes concernés dans un communiqué transmis jeudi à l’APS. 
 
Le président de la République, Macky Sall a ordonné ’’le retrait d’urgence des enfants des rues’’, sous peine de sanctions contre les parents fautifs. 
 
Cette campagne, lancée le 30 juin dernier, a permis de recueillir plusieurs dizaines d’enfants dans des centres d’accueil à partir desquels ils seront conduits vers leurs parents.
 
Le Système des Nations unies rappelle que cette initiative s’inscrit dans le cadre tracé par la loi sénégalaise du 10 mai 2005, relative à la lutte contre la traite des personnes et pratiques assimilées et à la protection des victimes.
 
Il signale qu’elle est également conforme aux dispositions des différents traités internationaux et régionaux ratifiés par le Sénégal, tels que la Convention relative aux droits de l’enfant, la Charte africaine des droits et du bien-être de l’enfant et le Protocole additionnel des Nations unies contre la criminalité transnationale organisée visant à prévenir, réprimer et punir la traite des personnes, en particulier des femmes et des enfants.
 
Les organismes concernés disent encourager le gouvernement sénégalais "à s’assurer que toutes les mesures sont prises, en amont et en aval, dans le meilleur intérêt de ces enfants et pour qu’ils bénéficient d’un traitement garantissant leur dignité et leurs besoins immédiats de protection, ainsi que leur réinsertion familiale et sociale".
 
Ils soulignent par ailleurs la possibilité de "poursuivre devant la justice les auteurs des éventuels abus commis à l’encontre de ces enfants, comme autant de gages d’un succès durable de ces opérations".
 
Selon le communiqué, le Système des Nations unies "réitère son engagement auprès des autorités sénégalaises pour que cette décision contribue à éradiquer tout acte incitant l’exploitation des enfants ou les soumettant à des traitements cruels, inhumains ou dégradants".
 
BHC/BK