Sidiki Kaba installe le tribunal d’instance de Koumpentoum
APS
SENEGAL-JUSTICE-INFRASTRUCTURE

Sidiki Kaba installe le tribunal d’instance de Koumpentoum

Tambacounda, 11 août (APS) - Le garde des Sceaux, ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba a procédé jeudi à l’installation officielle du Tribunal d’instance de Koumpentoum (Tambacounda, est), accédant ainsi à une vieille doléance des populations du Niani, jusque-là obligées de parcourir au moins 100km pour arriver au premier tribunal, a constaté l’APS.
 
Devant un parterre d’autorités judiciaires et administratives, de personnalités politiques et religieuses, Sidiki Kaba a installé aussi bien le tribunal d’instance que son président Mbacké Kane. 
 
Il a, dans le même moment, annoncé l’installation, vendredi, du tribunal d’instance de Goudiry, dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle carte judiciaire dont l’organisation a été fixée par un décret de 2015, 
 
Celui-ci prévoit quatre tribunaux d’instance (TI, ex-tribunaux départementaux) dans les quatre départements de la région orientale. 
 
Situé à 101 kilomètres du chef-lieu de région, Koumpentoum est peuplé de 130.000 habitants dont 80% vivant dans les villages, a relevé le ministre de la Justice, soulignant que "l’installation du Tribunal d’instance de Koumpentoum va réduire considérablement les distances parcourues par les populations pour accéder au service public de la justice, un droit fondamental inaliénable". 
 
Saluant l’implication du maire de Koumpentoum Sidy Traoré et du président du conseil départemental Oumar Sy, "déterminante" dans la réalisation de ce projet, Sidiki Kaba a relevé que l’installation des tribunaux d’instance de Koumpentoum et Goudiry devrait favoriser "un égal accès des citoyens à la justice", tel que voulu par la modernisation de la justice. 
 
L’institution située au quartier Travaux de la commune de Koumpentoum, est abritée par des locaux réhabilités pour ‘’une cinquantaine de millions’’, a dit Sidiki Kaba. 
 
Le TI qui compte dix pièces, est équipé d’un outil informatique ‘’performant’’, a-t-il ajouté, tout en louant les qualités de son président et d son greffier-en-chef, présentés comme des "personnes expérimentées", qui ont fait preuve d’intégrité dans l’exercice de leurs fonctions. 
 
Il a dit attendre d’eux l’application d’une "justice humaine’’, dans le respect des populations. "Je pense que le tribunal est prêt sur le plan matériel, de la logistique et de l’expertise humaine pour faire son travail", a indiqué M. Kaba aux journalistes, au terme de la cérémonie. 
 
Parmi les chantiers, figure la résorption du stock important de personnes ne disposant pas de pièces d’état-civil. 
 
Auparavant, le procureur général près la Cour d’appel de Kaolack avait évoqué, eu égard à la position géographique du département, les délits de vol de bétail, de trafic de bois et de drogue, outre les affaires de famille, liées au mariage et au divorce. 
 
L’installation de ce TI est "la satisfaction d’une vieille doléance de la population du département", a noté dans son mot de bienvenue, le maire de la commune, avant d’ajouter : "Vous venez d’alléger la souffrance de milliers de populations qui parcouraient 300 km pour disposer d’un extrait de naissance ou d’autres documents administratifs". 
 
Il a évoqué entre autres l’exemple de Payar dont les habitants devaient se rendre à Koumpentoum, à 70km, avant de rallier Tambacounda.

ADI/BK