Sédhiou : l’harmonisation des interventions préconisée pour l’insertion des jeunes
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-DEVELOPPEMENT

Sédhiou : l’harmonisation des interventions préconisée pour l’insertion des jeunes

Sédhiou, 26 mars (APS) - Des autorités administratives et élus locaux de la région de Sédhiou préconisent une harmonisation des interventions des projets et programmes de développement dans le Pakao, pour une meilleure insertion des jeunes.
 
Cette recommandation fait partie de plusieurs autres préconisations faites par les participants à un comité régional de développement (CRD) consacré jeudi à la question de l’insertion et de l’emploi des jeunes.
 
Ce CRD, auquel participaient des autorités administratives, élus locaux, chefs de services, coordinateurs de projets et programmes et représentants d’organisations de jeunes, est revenu sur les nombreuses entraves à l’emploi des jeunes et à leur insertion professionnelle dans la région de Sédhiou.
 
Les résultats des interventions des projets et programmes de développement ’’restent mitigés’’ dans le Pakao, malgré le potentiel économique de la région, ont fait valoir les participants à ce CRD.
 
Ils ont souligné les nombreux atouts de la région, parmi lesquels la jeunesse de sa population, constituée à 67% de jeunes de 25 ans, mais aussi ses potentialités dans les domaines de l’agriculture (production d’anacarde, de riz pluvial, de banane) et des ressources halieutiques (crevettes).
 
Les opportunités se présentant aux jeunes dans le cadre de la mise en œuvre des projets et programmes de développement doivent être mieux vulgarisées, le difficile accès à l’information ne leur permettant pas souvent de faire montre de leur savoir-faire et de leurs compétences, disent-ils.
 
Il y a aussi que les contraintes liées au financement ne sont pas pour faciliter la tâche des jeunes qui ont de plus besoin d’accompagnement pour mieux contribuer à la vie économique de la région et à la mise en œuvre des projets et programmes de développement.
 
Sur ce point, des participants ont pointé le déficit en écoles de formation professionnelle et en structures d’encadrement et d’orientation des jeunes dans la région, ce qui constitue une difficulté supplémentaire pour une meilleure insertion professionnelle.
 
Les participants ont par ailleurs demandé que l’accent soit mis sur le suivi et l’évaluation des projets et programmes de développement, de même qu’ils ont insisté sur le renforcement des unités de transformation de produits locaux et la nécessité de faciliter la commercialisation de ces produits.
 
La région de Sédhiou est en outre appelée à s’engager dans la création d’entreprises dédiées à la transformation de produits liés à l’agriculture, à l’artisanat, à l’élevage, à la pêche et au tourisme.

OB/BK/ASG