Samba Sy liste
APS
SENEGAL-SOCIAL

Samba Sy liste "les énormes efforts de l’Etat" dans le secteur de l’éducation

Dakar, 25 jan (APS) - Le ministre du Travail, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, Samba Sy, a souligné jeudi "les énormes efforts consentis par l’Etat dans le secteur de l’éducation’’, évoquant "des centaines de milliards de franc CFA’’ investis pour la résorption des abris provisoires et le relèvement de l’indemnité de logement des enseignants.

M. Sy a également cité "le reclassement universel pour de meilleures conditions de travail des enseignants’’, dans un entretien avec des journalistes, au terme d’une rencontre de concertation avec les organisations patronales et les centrales syndicales jugées les plus représentatives.
 
"Peut-on dire que le gouvernement n’a rien fait dans le secteur de l’enseignement, peut-on dire d’un Etat qui fait tout cela pour ce secteur-là mais qui n’a pas que ce secteur-là et doit gérer des besoins pressants, qu’il ne fait rien ? C’est un procès abusif", a-t-il dit.
 
"Il y aura une prise en charge au 2/3 des années de vacatariat, de volontariat et de contractualisation avec une enveloppe de 100 milliards de francs CFA’’, a par exemple annoncé le ministre, au sujet d’une des revendications des syndicats d’enseignants.
 
"Pour cette année, l’Etat est décidé ainsi à mettre 32 milliards pour cette régularisation", sans compter qu’il prévoit pour 2018 d’investir "une enveloppe de 100 milliards" de francs CFA dans la résorption des abris provisoires pour améliorer les conditions de travail des enseignants, a ajouté le ministre.
 
Selon Samba Sy, concernant les prêts sans intérêts consentis par la Direction de la monnaie et du crédit (DMC), une enveloppe de 14 milliards de francs CFA sera octroyée pour résorber les retards du traitement des dossiers dont la soumission remonte à 2016. 
 
S’y ajoutent trois milliards qui seront dégagés en 2018 au profit de la Zone d’aménagement concertée (ZAC) de Kantène (Ziguinchor) et celle du Lac Rose, dans le département de Rufisque, à Dakar, a-t-il poursuivi.
 
L’Etat, sur la "demande pressante’’ des syndicats, a par ailleurs décidé de mettre 12 milliards francs CFA sur l’indemnité de logement des enseignants "à partir de janvier 2019", a indiqué Samba Sy, avant de préciser : "Ce n’est pas un impact de 6000 F CFA, comme véhiculé par certains syndicats, mais de 10 à 11 000 francs".
 
"Notre pays mérite d’énormes sacrifices et de grands efforts, et les enseignants sont appelés à cette mission dont beaucoup s’acquittent admirablement", a relevé Samba Sy. 
 
Du point de vue du ministre du Travail, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions, les revendications syndicales "doivent être portées de manière apaisée, dans des termes consacrées par la législation et la réglementation".
 
Aussi il s’est réjoui d’avoir eu "un débat apaisé’’ au cours de cette rencontre avec les syndicats d’enseignants, "un débat de fond pour explorer en plus des pas déjà faits, d’autres voies qui vont nous propulser en avant".
 
Outre les centrales syndicales "les plus représentatives", le patronat et des membres de l’administration avaient été conviées à cette rencontre pour "discuter de relations entre partenaires sociaux", en vue de préserver ’’la stabilité sociale’’.
 

ADL/BK