APS
SENEGAL-ARMEES

"Saloum", une manœuvre nationale pour ’’tester l’interopérabilité’’ des armées


Kaolack, 4 déc (APS) - Une manœuvre nationale baptisée "Saloum" est en cours dans la région de Kaolack (centre) depuis le premier décembre, dans le but de "tester l’interopérabilité" des armées de terre, de l’air et de la marine.

"Nous sommes à Kaolack pour une manœuvre nationale conçue par les armées, conduite par les armées et entièrement soutenue par les armées, sur le terrain", a expliqué le général de brigade Cheikh Wade, chef d’état-major de l’armée de terre, lors d’une conférence de presse, lundi.

Ces manœuvres devant se dérouler jusqu’au 7 décembre prochain "visent à tester et à évaluer l’année d’entraînement de nos unités sur l’ensemble du territoire national", a dit le général Wade, précisant que cet exercice "se déroule dans le quadrilatère Kaolack-Foudiougne-Toubacouta-Wack Ngouna’’.

Il affirme que cette manœuvre "est une opération interarmées qui a pour ambition de renforcer les capacités des formations qui y participent et de tester l’interopérabilité des armées de terre, de l’air et de la marine’’.

"Nos unités s’entraînent et doivent être régulièrement évaluées. Cette année, on a la chance d’avoir une manœuvre nationale qui permettra d’évaluer toutes les unités stationnées dans la zone militaire numéro 3, ainsi que les unités du corps de manœuvre", a pour sa part expliqué le colonel Sayfoulay Sow, commandant de la zone militaire numéro 3.

Cette manœuvre se déroule en deux phases, dont une première appelée "phase zonale, qui a eu lieu du 1er au 2 décembre’’ et est placée sous "la responsabilité directe et entière" du commandant de zone numéro 3.

La deuxième partie de la manœuvre, dite "phase nationale", va se dérouler du 3 au 7 décembre, explique le colonel Sayfoulay Sow, selon qui la première phase "s’est bien déroulée, à l’exception de quelques difficultés aux plans logistique et de la transmission".

"Une manœuvre de la sorte permet de tester et de savoir si les unités d’appui et de soutien arrivent à suivre et à faire face aux difficultés", ajoute-t-il.

Elle se présente aussi comme "une opportunité de mettre en œuvre le concept +armée-nation+, qui a pour objectif de créer une forte complicité entre l’armée et la population, dans le but de connaître les préoccupations sécuritaires de la population pour mieux les prendre en charge".

"Ce concept vise aussi à faire adhérer les populations à l’action de la force et faire de sorte que les populations soient moins réceptives aux discours des extrémistes", explique le colonel Sow.

Des actions sociales seront menées au cours de cette manœuvre, à savoir la rénovation du dispensaire, de la maternité et de la case des tout-petits de Ndramé Escale, ainsi que des consultations médicales gratuitement offertes aux populations locales.

AFD/AMD/BK/ESF