Un atelier national de partage des resultats de recherche sur l’eau potable, à partir de jeudi à Saint-Louis
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Un atelier national de partage des resultats de recherche sur l’eau potable, à partir de jeudi à Saint-Louis

Saint-Louis, 12 juin (APS) - Un atelier national de partage sur la capitalisation de la recherche-action, en lien avec le projet SENSE (Suivre ensemble les services publics d’eau potable du Nord), s’ouvre jeudi à Saint-Louis, à l’initiative de l’Université Gaston Berger (UGB), annoncent les organisateurs dans un communiqué.

Cet atelier est organisé en partenariat avec le GRET (Groupe de recherche et d’échanges technologiques) et l’Agence régionale de développement (ARD) de Saint-Louis.
 
Selon le communiqué parvenu à l’APS, cette rencontre devrait "contribuer à la mise en place d’un dialogue constructif entre les citoyens et les acteurs des services publics de l’eau potable en milieu rural", mais aussi à "partager les principaux résultats de cette recherche-action, avec les parties prenantes de l’hydraulique rurale au Sénégal".
 
Depuis 2014, la réforme du sous-secteur de l’hydraulique rurale connaît "un tournant important" avec la création de l’Office des forages ruraux (OFOR), dont l’objectif est d’introduire "plus d’efficacité et de professionnalisme dans le secteur de l’eau potable en milieu rural’’, note la même source.
 
’’Désormais, ajoute-t-elle, la gestion des réseaux d’eau potable en milieu rural sénégalais est confiée à des opérateurs privés dans le cadre de la délégation du service public d’eau potable à travers des contrats d’affermage’’.
 
Elle signale que c’est dans ce cadre que le Gret et l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, en partenariat avec l’ARD et l’Union régionale des usagers de services d’eau potable de la région de Saint-Louis, mettent en œuvre le projet SENSE (Suivre ensemble les services publics d’eau potable du Nord). 
 
Le communiqué précise que l’objectif du projet SENSE, "est de contribuer à l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi de politiques inclusives dans le domaine du service public de l’eau en milieu rural à travers l’accompagnement des acteurs clés (Etat, opérateurs privés, usagers, collectivités) dans la mise en place d’un dialogue multi-acteurs et la promotion de nouvelles formes de régulation entre l’Etat et la société civile".
 
BD/BK/ASG