Saint-Louis : les personnes âgées sont souvent victimes d’isolement (sociologue)
APS
SENEGAL-COLLECTIVITE-SOCIETE

Saint-Louis : les personnes âgées sont souvent victimes d’isolement (sociologue)

Saint-Louis, 28 nov (APS) - Les personnes âgées qui ont perdu leur pouvoir financier sont souvent victimes d’isolement, de manque de considération mais aussi en proie à des problèmes de santé, a indiqué, lundi à Saint-Louis, le sociologue, Ndaraw Diop.
 
 

"Les personnes âgées qui ont perdu leur pouvoir financier sont souvent victimes d’isolement, de manque de considération et font face à des problèmes de santé, à des contraintes sociales" a dit le sociologue.

Ndaraw Diop s’exprimait lors de la célébration de la 3e édition de la Journée nationale des personnes âgées axée sur le thème : "Bien vieillir ensemble : vers un Sénégal où chacun puisse vivre longtemps et en bonne santé".
 
De son coté, le chef de service du Développement social, Gora Sèye a indiqué que la tenue d’une Journée nationale des personnes âgées découle d’une volonté des pouvoirs publics qui mis en place une "politique de protection sociale" pour le bien-être de cette frange de la société.

M. Sèye a convoqué le programme d’autonomisation des personnes âgées, le relèvement des pensions de retraités de l’IPRES et le programme national des bourses de sécurité familiale dont les anciens sont bénéficiaires.
 
Relevant que le nombre des personnes âgées dans le monde qui était de 841 millions en 2013 passera à 2 milliards en 2050, le chef du service du Développement social a laissé entendre qu’"avec la croissance démographique particulièrement rapide, la population âgée devrait quadrupler au cours des 50 prochaines années".
 
Le docteur Diéry Kane de l’Institut de prévoyance retraite (IPRES) a, quant à lui, mis l’accent sur les dangers de la mauvaise alimentation, de la sédentarité et du repli sur soi des personnes âgées qui peuvent altérer la vie leurs vies.
 
Dr Kane a recommandé aux personnes âgées d’éviter le stress, de se faire consulter régulièrement par leurs médecins et surtout d’accomplir les actes quotidiens d’autonomie, à travers une bonne alimentation, etc. pour maintenir leur socialisation. 
 
Il a été également question, durant cette journée, de sensibiliser la communauté nationale sur la problématique du vieillissement et la protection des droits des personnes âgées, de renforcer le plaidoyer auprès des décideurs pour l’amélioration des conditions socio-économiques des personnes âgées et de dépister des pathologies liées au vieillissement chez les personnes âgées.
 
 
BD/PON