Réforme de l’hydraulique rurale : vers une évaluation des engagements d’Aquatech
APS
SENEGAL-SOCIETE

Réforme de l’hydraulique rurale : vers une évaluation des engagements d’Aquatech

Dakar, 3 mars (APS) - Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Serigne Mbaye Thiam, a annoncé mardi à Diourbel (centre) une évaluation prévue du 16 au 20 mars de la réforme de l’hydraulique rurale, ‘’pour voir si la société Aquatech a respecté ses engagements’’.
 
Aquatech est la société choisie par l’Etat du Sénégal à la suite d’un appel d’offres lancé dans le cadre de la privatisation de la gestion des forages ruraux.
 
Serigne Mbaye Thiam a annoncé l’évaluation prévue à partir du 16 mars en prenant part à une réunion d’évaluation consacrée au secteur de l’eau et de l’assainissement. 
 
Les autorités administratives, des députés, des représentants des associations d’usagers des forages ruraux et des représentants des autorités religieuses et coutumières de la région de Diourbel ont pris part à la réunion. 
 
Au cours de cette rencontre, plusieurs maires ont soulevé des griefs contre Aquatech, une société délégataire de service public de l’eau à Diourbel depuis 2018.
 
‘’Aquatec constitue un véritable problème’’, a dit le maire de Ndondol, Pape Sène, déplorant un ‘’recul’’ dans la gestion des forages ruraux. 
 
Selon M. Sène, la réforme devrait ‘’améliorer la situation laissée par les Asufor (associations d’usagers des forages ruraux)’’. Il souhaite une ‘’intervention rapide’’ du ministère de l’Eau et de l’Assainissement, pour que soit améliorée la distribution de l’eau dans les villages de la région de Diourbel.
 
‘’Cette réforme est non seulement un échec, c’est aussi une honte pour nous qui sommes interpellés par les populations’’, a soutenu le maire de Ngohé, François Fall. 
 
‘’L’Etat doit assumer ses responsabilités et dire qu’il y a un échec de cette réforme qui, depuis 2018, fait beaucoup de tort au monde rural’’, martèle le maire de Ngogom, Baboucar Ndiaye.
 
Face aux nombreuses critiques contre sa société, le directeur d’Aquatech, Pape Diop, a présenté ses excuses pour les dysfonctionnements signalés dans l’accès des villages à l’eau et la gestion des forages.
 
‘’Aquatech est une société privée qui, grâce à des procédures légales, a signé un contrat de dix ans avec l’Etat du Sénégal’’, sur la base d’un cahier des charges, a-t-il argué. 
 
‘’Tout le monde a le droit de crier au scandale (…), mais ce dont j’ai besoin, c’est un accompagnement des maires’’, a ajouté M. Diop.
 
Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement a rappelé que la rencontre n’était pas l’occasion de dénoncer l’attitude d’Aquatech. ‘’Le gouvernement ne peut pas ignorer les préoccupations des populations face à cette question parce qu’avec cette réforme, il voulait améliorer les choses dans le monde rural’’, a-t-il dit. 
 
‘’Une mission d’évaluation de l’OFOR (Office des forages ruraux) va aller sur le terrain, du 16 au 20 mars 2020’’, a ensuite annoncé Serigne Mbaye Thiam. 
 
‘’Au terme de cette mission d’évaluation, le gouvernement organisera encore une réunion et prendra les mesures nécessaires’’, a-t-il ajouté.
 
Selon lui, cette évaluation va permettre de déceler les facteurs d’échec et de réussite, selon les zones, et de prendre des ‘’mesures correctives’’.

FD/ASG/ESF