Protection des travailleurs : Mody Guiro rassuré par les mesures du président Sall
APS
SENEGAL-TRAVAIL

Protection des travailleurs : Mody Guiro rassuré par les mesures du président Sall

Dakar, 29 avr (APS) - Le secrétaire général de la Confédération nationale des travailleurs du Sénégal (CNTS), Mody Guiro, après avoir craint des pertes d’emplois du fait de la pandémie de Covid-19, s’est dit rassuré par les mesures prises par le chef de l’Etat, Macky Sall, pour protéger les travailleurs pendant cette crise.
 
Le président de la République a pris une ordonnance pour interdire les licenciements et garantir des revenus aux travailleurs mis en chômage technique durant la pandémie de coronavirus, a annoncé le ministre du Travail, Samba Sy, le 10 avril dernier.
 
L’ordonnance du chef de l’Etat ‘’vise, dans les limites de la durée de la loi d’habilitation, d’une part, à interdire le recours au licenciement, d’autre part, à garantir un revenu au travailleur mis en chômage technique’’, a dit M. Sy lors d’un point de presse.
 
‘’L’ordonnance comporte des mesures comme l’interdiction, durant la pandémie de Covid-19 et dans les limites de temps de la loi d’habilitation (…) du 2 avril 2020, de tout licenciement autre que celui motivé par une faute lourde du travailleur‘’, a-t-il précisé.
 
A la veille de la célébration de la fête du travail, le leader de la CNTS s’est montré rassuré par ces mesures, après avoir un temps eu des craintes sur d’éventuelles pertes d’emplois.
 
‘’Oui nous avons craint cela, mais heureusement pour nous, le président de la République a très tôt pris des mesures pour la protection des droits des travailleurs, mais aussi des mesures pour l’accompagnement des entreprises dans ces moments de crise’’, a-t-il dit. 
 
Le leader syndical estime que "le chef de l’Etat a très tôt pris le taureau par les cornes’’. Il a souligné que les mesures qu’il a prises sont des "mesures à saluer’’, car venant en réponse au souhait des organisations syndicales pour la protection des droits des travailleurs par ces temps de crise. 
 
‘’Dans notre entretien au Palais de la République, la protection des droits des travailleurs a été le maître mot de notre discussion. Et il a répondu largement à notre appel, avec les mesures qu’il a prises pour la protection des droits des travailleurs, mais aussi l’accompagnement accordé aux entreprises est à saluer’’, a ajouté Mody Guiro.
 
Selon lui, le Covid-19 est une pandémie qui a bouleversé le pays, comme partout ailleurs dans le monde. ‘’Les habitudes ont changé et des gestes barrières sont imposés en vue de diminuer la propagation du coronavirus’’, a-t-il dit.
 
Il affirmé que sa centrale n’a pas voulu être en reste par rapport à l’adaptation que requiert le nouveau contexte. "Le service minimum est appliqué dans toutes les entreprises du pays, voire celles du monde. C’est ce que nous avons appliqué à la Bourse du travail. En effet, pour parer à toute éventualité, nous avons fermé nos bureaux pour plus de sécurité’’, a-t-il indiqué.
 
Il signale avoir opté, depuis le mois de mars, pour le télétravail dans le souci de protéger les travailleurs et ceux qui sont affiliés à la CNTS, où il y a ‘’beaucoup d’entrées et de sorties’’. 
 
‘’C’est pourquoi, après concertation avec les membres du bureau confédéral, nous avons jugé nécessaire de rester à la maison et de respecter les mesures barrières pour stopper la propagation du coronavirus’’, a-t-il ajouté.
 
 
Plus de 120.000 travailleurs appartenant à 108 syndicats sont affiliés à la CNTS. 

Ces 108 syndicats sont représentés dans le bureau confédéral, qui se réunit chaque mois, ou en cas de besoin. Mais chaque syndicat a son autonomie de fonctionnement.

SG/ASG/ADL