’’100 000 logements’’ : un agrément exigé des promoteurs immobiliers (Directeur)
APS
SENEGAL-HABITAT

’’100 000 logements’’ : un agrément exigé des promoteurs immobiliers (Directeur)

Dakar, 26 fév (APS) – Un agrément est exigé des promoteurs immobiliers dans le cadre de la réalisation du programme des 100 000 logements sociaux, a indiqué le directeur de la promotion de l’habitat social, Mounirou Ly. 
 
’’Pour être promoteur dans ce programme de logements sociaux, il faut d’abord avoir un agrément. Une commission d’agrément a été mise en place pour apprécier les pièces fournies, où il n’y a pas que les ministères de l’Habitat et du Logement, des Finances. Il y a aussi les gens du Cadastre et même les associations des consommateurs’’, dit M. Ly.

L’exigence d’un agrément vise à écarter les ‘’promoteurs véreux’’ qui ’’dans le passé ont profité de la bonne foi de nos compatriotes pour faire du n’importe quoi’’, a expliqué le directeur de la promotion de l’habitat social qui était l’invité de la rédaction de l’APS, mercredi. 
 
Huit critères techniques et deux financiers sont exigés des promoteurs dans le dossier à fournir pour participer à la construction des logements sociaux dont les premières habitations sortiront de terre à Daga-Kholpa, une localité située au carrefour Aéroport international Blaise Diagne (AIBD), l’usine Kirène, Diamniadio et Diass. 
 
Le directeur de la promotion de l’habitat social a annoncé qu’un appel à manifestation d’intérêt a été déjà lancé. 
 
Le programme de construction des 100.000 logements sociaux va coûter ‘’approximativement 1500 milliards de France CFA’’, a fait savoir M. Ly.
 
Pour les citoyens, des critères d’éligibilité ont été retenus pour bénéficier de ces habitations sociales, selon le directeur, soulignant qu’il faut avoir un revenu moins ou égal à 450 mille francs CFA. 
 
’’Nous exigerons des promoteurs qu’ils vendent les logements entre 10 et 12 millions de FCFA, pour que tous les Sénégalais puissent y accéder. Mais il faut un primo-accédant, c’est-à-dire des gens qui accèdent pour la première fois à un logement’’, a expliqué Mounirou Ly. 
 
Il a précisé que ce programme de logements sociaux ’’n’est pas une commande publique’’, mais l’Etat va s’appuyer sur les trois ’’F’’ à savoir le foncier, les finances et la fiscalité pour la matérialisation de ce projet. 
 
Le gouvernement a lancé, en décembre, la campagne d’inscription des populations sur la plateforme informatique "www.100000logements.com", mise en place pour l’accès aux 100 mille logements à construire par l’Etat dans les cinq prochaines années.

FKS/OID/ASB