IPRES et CSS : une carte bancaire biométrique pour des opérations plus sécurisées
APS
SENEGAL-SOCIETE

IPRES et CSS : une carte bancaire biométrique pour des opérations plus sécurisées

Dakar, 5 sept (APS) - L’Institut de prévoyance retraite du Sénégal (IPRES) et la Caisse de sécurité sociale (CSS) ont présenté, jeudi, à Dakar, la nouvelle carte bancaire biométrique, devant permettre la dématérialisation des procédures d’identification et de paiement des allocations et crédits rentiers. 
 
’’Cette nouvelle carte biométrique et bancaire que nous présentons aujourd’hui va permettre d’identifier les allocataires sans possibilité de fraude’’, a déclaré Mamadou Racine Sy, président du conseil d’administration de l’IPRES, au cours de la cérémonie de présentation de cette carte bancaire biométrique. 
 
Cette cérémonie de présentation a enregistré la présence des directeurs généraux de l’IPRES et de la CSS, Mamadou Sy Mbengue et Assane Soumaré, ainsi que des associations de retraités et de crédits rentiers du Sénégal. 
 
Il a rappelé, pour souligner le caractère judicieux de l’adoption de ce moyen de paiement, que dans certains cas, des femmes se présentaient deux à trois fois dans la même année à la Caisse de sécurité sociale pour toucher des allocations familiales, en prétextant des accouchements. 
 
Mamadou Racine Sy assure que cette carte va assurer plus de ’’fiabilité’’ et ’’corriger toutes ces failles dans le système’’.
 
Parlant des avantages de cette carte biométrique, le PCA de l’IPRES a estimé qu’elle va notamment ’’éviter les longues files d’attente dans les points de paiement des pensions et donner une image beaucoup plus positive et respectueuse du retraité’’. 
 
Le directeur général de l’IPRES, Mamadou Sy Mbengue, a pour sa part rappelé que cette carte bancaire biométrique constitue ’’le premier [jalon] dans le cadre d’un vaste chantier de modernisation des systèmes d’information que l’PRES a initié’’. 
 
Cette carte bancaire va permettre, entre autres fonctionnalités, ’’l’identification de l’allocataire et du crédit rentier, le paiement des allocations et une preuve de vie que le pensionnaire cherchait au niveau des mairies’’, a-t-il souligné. 
 
Mamadou Sy Mbengue précise que ’’le retrait est sans frais, si l’allocataire décide de prendre sa pension d’une seule fois". "Autrement, si l’allocataire décide d’effectuer des retraits différés, il y aura des frais qui seront appliqués en guise de gestion’’, a-t-il indiqué.
 
Il ajoute que la carte ne prévoit que des retraits à partir de 5000 FCFA, soulignant que la carte est opérationnelle dans toutes les banques dans l’espace UEMOA, l’Union économique et monétaire ouest africain. 
 
Le directeur général de la Caisse de sécurité sociale, Assane Soumaré, a quant à lui insisté sur ’’la sécurisation des données personnelles’’ contenues dans cette carte à multiple usage. 
 
’’Cette carte est nominative. Autrement dit, seul le détenteur’’ en a "l’usage exclusif’’, a précisé M. Soumaré. Selon lui, ’’la carte pourrait également booster le taux de bancarisation au Sénégal mais surtout permettre de maîtriser la base de données des deux instituions (IPRES, CSS). Ceci, en ce sens qu’elle va entraîner une immatriculation commune’’. 
 
’’En cas d’incapacité de déplacement de l’allocataire, la carte dispose d’une fonctionnalité qui permet une transférabilité des droits à des personnes tierces’’, renseigne le DG de la CSS. 
 
Il ajoute toutefois qu’un ’’terminal’’ sera apporté jusque chez le retraité pour effectuer le paiement sans que ce dernier n’effectue le déplacement.
 
Le président du syndicat national des retraités du Sénégal, Alioune Diouf, a qualifié cette innovation de ’’révolutionnaire’’, rappelant notamment les longues queues qui se formaient devant les lieux de paiement quand venait le moment de toucher la pension.
 

SMD/ASG/BK