Près de 300 volontaires du Service civique national formés à Thiès pour le programme ‘’Xëyu ndaw ñi’’
APS
SENEGAL-CIVISME-FORMATION

Près de 300 volontaires du Service civique national formés à Thiès pour le programme ‘’Xëyu ndaw ñi’’

Thiès, 15 oct (APS) - Près de 300 jeunes volontaires du Service civique national ont démarré vendredi une formation d’une durée de quinze jours en vue de leur insertion au programme gouvernemental ‘’Xëyu ndaw ñi’’ visant à offrir 65.000 emplois aux jeunes, a constaté l’APS. 

Les bénéficiaires se sont réunis au centre d’entraînement tactique de la base militaire de Thiès pour recevoir la formation. Ils sont 297 jeunes au total, dont 77 filles, venus de tous les départements du pays.
 
A Thiès, ils recevront une ‘’formation militaire de base’’, pendant quinze jours.
 
Le Service civique national est autorisé à recruter 1000 volontaires, qui vont bénéficier des 65.000 emplois prévus par l’Etat pour le programme ‘’Xëyu ndaw ñi’’ (des emplois pour les jeunes).
 
‘’Cette formation exige dépassement de soi, don de sa personne, solidarité, respect des autres, entraide, autant de valeurs qui fondent naturellement le civisme, que vous inculquerez à vos communautés d’origine’’, a dit aux volontaires le colonel Henri Diouf, chef du Service civique national.
 
‘’Vous apprendrez ici que notre pays attend de chacun de vous un engagement citoyen pour se développer et préserver son équilibre social’’, a-t-il ajouté.
 
A la fin de la formation, les bénéficiaires auront les rudiments intellectuels et psychosociaux leur permettant de ‘’booster leur communauté et [de] changer certains comportements indésirables’’.
 
Après avoir acquis des connaissances en éducation civique et engagement citoyen, les membres de cette première cohorte retourneront dans leurs communautés d’origine pour participer au changement des comportements et au développement communautaire endogène.
 
C’est la première fois que le service civique national est autorisé à recruter d’un coup 1.000 agents, a dit le colonel Henri Diouf.
 
Un contrat de travail d’une durée de deux ans renouvelable une fois leur sera offert à la fin de la formation, selon le colonel Henri Diouf.

ADI/ESF/ASG