Pour une décentralisation des activités du Centre sénégalo-allemand d’information à l’emploi
APS
SENEGAL-ALLEMAGNE-SOCIETE

Pour une décentralisation des activités du Centre sénégalo-allemand d’information à l’emploi

Dakar, 19 juin (APS) – La ministre de la Jeunesse, Néné Fatoumata Tall, a préconisé mercredi le déploiement à travers tout le pays des activités du Centre sénégalo-allemand d’information pour l’emploi, une structure présentée comme un ’’puissant instrument d’appui à la réinsertion professionnelle des migrants de retour’’.

’’Partant des résultats du Centre sénégalo-allemand d’information pour l’emploi, je voudrais plaider pour la démultiplication de ce puissant instrument d’appui à la réinsertion professionnelle des migrants à travers tous les pays’’, a-t-elle déclaré.

Cette démultiplication permettrait une meilleure décentralisation des activités du centre, a-t-elle indiqué, à l’ouverture d’un salon consacré aux opportunités d’emploi. La manifestation porte notamment sur le thème : ’’La promotion des opportunités d’insertions au Sénégal et à l’international pour les jeunes et les migrants de retour’’.

La ministre de la Jeunesse a loué les actions dudit centre dans la promotion d’activités de conseil et d’accompagnement à la migration légale aux fins de travail en Allemagne.

Elle a ainsi exhorté les jeunes à s’investir davantage dans la formation de renforcement des capacités, afin de se donner le maximum de chance de répondre aux exigences des marchés du travail.

Aussi, leur a-t-elle invité à se rapprocher des structures compétentes pour bénéficier des offres de service dans leur domaine respectif et de renforcer leur employabilité.

’’Tous les leviers possibles pour faciliter l’insertion des jeunes dans le monde du travail et adapter l’offre de formation professionnelle aux enjeux économiques, sont pris en charge dans nos différents projets’’, a quant à elle, indiqué, la responsable de la gestion de projet du programme migration pour le développement en Allemagne (PMD), Anina Mathis.

Elle a évoqué la possibilité d’accompagner l’insertion professionnelle des migrants de retour et de promouvoir l’entrepreneuriat, par le biais de programmes et projets de la coopération allemande au Sénégal.

L’un des principaux défis, selon elle, reste la réintégration professionnelle et sociale après plusieurs années passées à l’étranger.

Anina Mathis a rappelé que pour adresser l’un de ces défis, la GIZ et l’agence nationale pour la promotion de l’emploi des jeunes (ANPEJ), ont lancé en janvier 2018, le centre sénégalo-allemand d’information pour l’emploi, la migration et la réintégration.

Ce centre permet de soutenir les jeunes sénégalais dans leur processus de migration, en les conseillant sur les opportunités d’emploi au Sénégal et en les accompagnant pour leur réintégration professionnelle et sociale.

’’Nous constatons qu’il y a plusieurs acteurs dans le secteur d’employabilité et aujourd’hui, si l’on ne parvient pas à mettre en place un cadre unifié pour ces partenaires, on va perdre en efficacité’’, a, pour sa part, souligné, le directeur général de l’ANPEJ, Lamine Dieng.

Il a fait part de la volonté de l’ANPEJ de mettre en place une plateforme nationale des acteurs du secteur de l’emploi pour converger les initiatives et fédérer les interventions pour une meilleure efficacité de l’action publique.

AMN/AKS/OID