Pôle urbain du Lac Rose : ’’Entre 50 et 100 ha’’ prochainement mis à la disposition de la diaspora (Macky Sall)
APS
SENEGAL-HABITAT

Pôle urbain du Lac Rose : ’’Entre 50 et 100 ha’’ prochainement mis à la disposition de la diaspora (Macky Sall)

Dakar, 1er août (APS) - Le chef de l’Etat, Macky Sall, annonce qu’entre 50 et 100 hectares seront prochainement mis à la disposition de la diaspora sénégalaise au Pôle urbain du Lac Rose à partir de ce mois d’août, pour des parcelles à usage d’habitation, parallèlement à la mise en service prévue de 15 bus de la compagnie de transport public Dakar Dem Dikk devant desservir "certains pays de la sous-région", en vue d’alléger les "souffrances" des Sénégalais de l’extérieur.
 


"Dès le mois d’août, nous allons mettre à leur disposition 50 à 100 hectares" au Pôle urbain du Lac Rose, a-t-il annoncé dans une interview parue dans l’édition de mercredi du quotidien L’As, en parlant des Sénégalais de l’étranger, des "citoyens modèles, courageux, qui gagnent leur vie parfois dans des conditions extrêmement difficiles".
 


Il leur reviendra ensuite, en relation avec les ambassadeurs et les consulats, de confectionner "des listes pour obtenir des parcelles et participeront pour seulement 1,5 million de francs CFA au maximum aux frais d’aménagement du site identifié", a indiqué Macky Sall.


A cette initiative viendra s’ajouter "la mise en service de 15 bus de Dakar Dem Dikk à l’endroit de la diaspora pour alléger leurs souffrances en desservant certains pays de la sous-région", de manière à ce que ces Sénégalais de l’extérieur "comprennent qu’au-delà" du Fonds d’appui à l’investissement des Sénégalais de l’extérieur (FAISE), "nous serons toujours avec eux", a souligné Macky Sall.


"Je veux leur dire que bous nous leur accordons la plus grande attention dans nos politiques, mais il y a des parties du monde où il y a beaucoup de difficultés", a déclaré Macky Sall, présentant ses condoléances "aux familles qui ont perdu des proches à l’étranger, parfois dans des conditions atroces ou nébuleuses".


"A chaque fois, assure-t-il, nous avons exigé des gouvernements des pays concernés que toute la lumière soit faite dans des cas de meurtre ou d’assassinat. J’en suis plus que peiné, parce que nos compatriotes de la diaspora sont des citoyens modèles, courageux, qui gagnent leur vie parfois dans des conditions extrêmement difficiles".


En Europe par exemple, "la situation est devenue plus difficile", les pays concernés ayant "de plus en plus de mal à accepter les étrangers surtout africains", au point que dans la société européenne, "il y a de plus en plus de mouvements radicaux, anti-immigration avec lesquels il est difficile de collaborer", a estimé le président Sall.


Il dit recommander "la plus grande prudence à nos compatriotes de ces pays-là", ajoutant toutefois qu’ils doivent "avoir l’assurance" que l’Etat est à leurs côtés.
 

BK/PON