PADESS : plusieurs infrastructures sociales de base réceptionnées à Sédhiou
APS
SENEGAL-SOCIETE

PADESS : plusieurs infrastructures sociales de base réceptionnées à Sédhiou

Sédhiou, 18 déc (APS) – La coordonnatrice du programme d’appui au développement économique et social du Sénégal (PADES, Aissatou Ayo Bâ, a procédé, vendredi, à Sédhiou à la réception de plusieurs infrastructures sociales de base, a constaté l’APS.
 
Les infrastructures en question sont des établissements scolaires, des postes de santé ainsi que des maisons de femmes, réalisées dans les départements de Goudomp et de Boukiling, par le PADEES, un programme lancé en 2017 dans le cadre de la coopération entre l’Italie et le Sénégal.
 
L’objectif de ce programme arrimé au plan Sénégal Emergent (PSE) est de contribuer à la réduction de la pauvreté par le soutien à l’opérationnalisation des politiques et stratégies nationales de lutte contre la pauvreté visant l’autonomisation socio-économique des groupes les plus défavorisés (femmes, jeunes, familles) et le développement économique local durable à travers l’appui aux micros, petites et moyennes entreprises.
 
C’est dans ce cadre que plusieurs infrastructures sociales de base de dernière génération ont été construites dans la région de Sédhiou.
 
’’La population de Yarang Ballante par ma voie, remercie le président de la république Macky Sall pour cette correction des inégalités, ces infrastructures réalisées dans ma commune sont une réponse aux préoccupations des citoyens surtout les femmes qui faisaient des kilomètres pour se faire soigner’’, a ainsi déclaré Ousmane Mansaly, maire de cette commune du département de Goudomp.
 
Pour le compte de ce département limitrophe, trois écoles élémentaires ont été réceptionnés par le PADESS dans des villages frontaliers avec la Guinée Bissau, à Yarang Ballante (Bandaba 1, Bandaba 2 et Sina). 
 
Le programme a aussi mis à la disposition des populations, une maison des femmes implantée dans la commune de Goudomp, ainsi qu’un poste de santé R+1 à koussi, village situé à 2Km de la Guinée Bissau.
 
A Boukiling, un poste de santé et un centre d’éveil ont été également réceptionnés par le PADESS, notamment à Kandion Mangana, une des plus grandes communes de l’arrondissement de Bona.
 
La coordonnatrice du PADESS, Aissatou Ayo Bâ, a, au terme de cette tournée de trois jours, exprimé toute sa satisfaction quant à la qualité des infrastructures réalisées sur place. 
 
Elle a, toutefois, déploré le retard accusé par certains chantiers, notamment ceux toujours en cours dans le département de Sédhiou.

OB/MK/AKS