Plan Orsec : une large part sera réservée à Diourbel, promet Aly Ngouille Ndiaye
APS
SENEGAL-INONDATIONS

Plan Orsec : une large part sera réservée à Diourbel, promet Aly Ngouille Ndiaye

Diourbel, 18 sept (APS) - Une large part sera réservée à Diourbel dans le cadre de la mise en œuvre du Plan d’organisation des secours (Plan Orsec), a promis le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, s’engageant à aller au-delà des besoins exprimés par son gouverneur, concernant l’appui à apporter à la région dans le déploiement dudit plan.
 
"J’ai pris la décision d’augmenter ce que le gouverneur a demandé, parce que je connais un peu la situation à Diourbel, Touba, Bambey et Mbacké. J’avais déjà eu les images", a-t-il dit à la presse, au terme d’une visite des sites touchés par les inondations.
 
Selon lui, Diourbel est la deuxième ou la troisième région en terme d’importance pour l’appui reçu dans le cadre du plan Orsec.
 
Dans l’immédiat, il est prévu selon le ministre, de s’atteler au pompage des sites inondés afin de soulager les populations sinistrées, notamment au quartier Cheikh Anta, où sur près d’un kilomètre, pratiquement toutes les maisons sont sous les eaux.
 
"Dans l’immédiat, ce que l’on peut faire, c’est d’amener des pompes de grande capacité pour déverser les eaux vers l’exutoire que constitue la station de l’ONAS et également trouver des tentes pour aider les [sinistrés] à se loger", a expliqué le ministre de l’Intérieur.
 
Il a par ailleurs demandé aux services techniques déconcentrés de procéder à un curage des bassins de rétention pour éviter leur débordement par les eaux de ruissellement.
 
"Pour Bambey, les sapeurs-pompiers recevront une pompe encore plus grande parce qu’il faut curer le canal. On va mettre une nouvelle pompe d’une plus grande capacité. Celle qui est là est d’une capacité de 150 mètre cubes, on va mettre une autre de 400 mètre cubes", a-t-il promis.
 
Le ministre de l’Intérieur a visité les quartiers Cheikh Anta, la rue d’Avignon près du marché Ndoumbé Diop et les bassins de rétention de Ndar Bou Ndaw et le Ndiounka, au quartier Keur Cheikh.
 
A chaque étape, les populations sinistrées sont sorties pour manifester leur désarroi devant la situation qu’elles vivent, lui demandant une solution pérenne aux inondations.
 
Le ministre de l’Intérieur ne s’est toutefois pas rendu dans d’autres endroits très touchés, comme Ndiourbel Tock, Médinatoul, Ngolombit, où des populations ont quitté leurs maisons à cause des eaux.
 
Selon les dernières estimations, plus de 500 ménages de la commune de Diourbel sont touchés par les inondations, pour un total de 23 sites dénombrés par les autorités administratives.
 
"Il faut réhabiliter les anciennes vallées fossiles constituées de six bassins dans la commune de Diourbel pour régler définitivement les problèmes d’inondation", a indiqué Moussa Gaye, chef du service régional de l’Office nationale de l’assainissement du Sénégal (ONAS).


FD/ASG/BK