Plaidoyer pour davantage de parité dans tous les secteurs
APS
SENEGAL-GENRE

Plaidoyer pour davantage de parité dans tous les secteurs

Dakar, 16 mars (APS) – Le Sénégal devra travailler pour encore plus de parité dans plusieurs autres secteurs "malgré les efforts déjà fournis" par les autorités, a estimé Amy Ndao Fall, directrice médicale Afrique Subsaharienne du groupe Sanofi.
 
"Beaucoup de choses ont été faites, en matière de parité, mais, il y a encore énormément à faire. Il y a encore du chemin. Nous avons pensé qu’il nous faut rencontrer, partager échanger ensemble car, l’union fait la force. Ça nous permet d’avancer", a-t-elle indiqué.
 
S’exprimant lors d’une table-ronde sur "Droits des femme au travail", elle a estimé que des organisateurs de la rencontre (des entreprises) ont pensé qu’"il était temps de s’arrêter un peu et voir ce qu’il y a à améliorer dans nos entreprise au profit des femmes".
 
Plusieurs responsables d’entreprises et d’organisations internationales dont ONU-Femme ont pris part à la part à la rencontre tenue dans le cadre des activités du 8 mars (journée internationale de la Femme)
 
"Nous ne sommes pas en mesure d’atteindre les ODD, si les femmes ne sont pas mises devant", a pour sa part soutenu Oulimata Sarr, conseillère régionale sur les Affaires économique du Bureau régional d’ONU Femme pour l’Afrique de l’ouest et du centre.
 
Mme Sarr qui reconnait que le Sénégal a fait des efforts en matière de parité (dans les fonctions électives et semi-électives), a estimé que "le pays peut mieux faire".
 
"Nous voudrions que cette parité soit effective dans plusieurs autres secteurs. Le Sénégal peut mieux faire pour les femmes surtout sur le plan de l’entreprenariat. Et nous comptons nous battre pour réussir. Pour arriver à un obtenir du 50/50 dans tous les secteurs, il faudra nous battre", a-t-elle ajouté.


SG/OID/ASB