Ourossogui : Expression
APS
SENEGAL-SOCIETE-ENERGIE

Ourossogui : Expression "bruyante" de joie des populations informées de l’électrificiation de leurs villages

+++De l’envoyée spéciale de l’APS : Sokhna Diom+++

 
Ourossogui (Matam), 26 nov (APS) – Les habitants des villages de Bampy, Siriworo et Hontorbé, dans le département de Ourossogui ont manifesté "bruyamment" leur "joie" et attendent avec "impatience" la réalisation du projet annoncé d’électrification de leurs localités.
 
Le démarrage des travaux est prévu pour décembre prochain. 
 
Une ou deux fois par semaine, des habitants de Bampy, Siriworo et Hontorbé vont faire charger leurs téléphones portables dans le village le plus proche, situé à trois kilomètres, raconte Mamadou Sow, le chef d’un des villages qui seront électrifiés par le biais du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC).
 
"Le village de Bamby et ses environs attendent depuis plus de 30 ans de bénéficier de l’électrification rurale. Depuis le président Senghor, nous réclamons l’électricité. Le village s’agrandit et ceux qui y habitent ont besoin de courant pour être à l’ère du temps", a dit M. Sow
 
Il a indiqué que l’actuel Maire de la commune de Nabadji-Civol s’efforce de réaliser certaines préoccupations des populations qui, le plus souvent dépassent son statut.
 
Une mission du Programme d’urgence de développement communautaire (PUDC), dirigée par son directeur national, Cheikh Diop rencontre des populations de plusieurs villages dans la région de Matam pour identifier leurs besoins.

"Notre seul problème aujourd’hui est disposer de l’électricité. Vous le faites, nous vous en serons éternellement reconnaissants", a souligné Mamadou Sow, laissant entendre que les nouveaux bacheliers ont besoin de la connexion internet pour suivre leurs orientations.
 
Rassemblés sous un arbre à palabre, hommes et femmes manifestent leur joie avec des chants accompagnés de pas de danse.
 
Pour beaucoup d’entre eux, l’électricité reste un luxe ou juste un rêve.
 
Le chef du village de Hontobé, Samba Kékora Ba se réjouit également de la future installation de l’électricité dans la zone. "Dans le passé des gens sont venus pour l’électrification rurale. Heureux, nous continuions de vivre avec l’espoir de voir ce rêve devenir réalité", s’est-il souvenu.
 
Les travaux de raccordement en électricité des villages de Bampy, Siriworo et Hontorbé vont démarrer au début du mois de décembre, a assuré le directeur national du PUDC, Cheikh Diop.
 
Au total, quatre villages vont bénéficier d’une installation électrique et deux autres d’une extension. La commune de Nabadji-Civol regroupe prés de 55 villages répartis en officiels et hamo dont la plupart sont nichés au cœur de la zone syvo-pastorale, distante d’au moins de 5 km de la route nationale.
 
A un jet de pierre de Bamby, Hontobé et de Sedo Sebe, la contrée de Tiguéré Ciré séparée de Matam par le fleuve Sénégal. Pour y accéder, il est impératif de prendre la voie de contournement du fait de l’inexistence de pont reliant les deux extrémités. 
 
Ensuite, il faut traverser la forêt classée où le PUDC compte construire une piste rurale avec l’autorisation des services des Eaux et forêts.
 
Selon le Chef de village, Abou Lassana Sall, "il est quasi impossible de rallier Matam par cette route durant la période de l’hivernage". "La forêt est dense pendant l’hivernage et il y a des eaux stagnantes à perte de vue", a-t-il expliqué.
 
A l’image d’Abou Lassana Sall et d’autres notables, tous ont félicité le maire de Nabadji-Civol qui a amené l’électricité et l’eau dans certains villages.
 
Il en est de même à Thioubalèle, Koundèl et Woudourou ou les populations ont demandé au directeur national du PUDC, le désenclavement de leur localité par les pistes de production et un raccordement à l’électricité.

Le PUDC vise à contribuer à l’amélioration de l’accès des populations rurales aux services sociaux de base à travers la mise en place d’infrastructures socio-économiques.
 
L’objectif est de construire et réhabiliter des pistes rurales, construire et réhabiliter des forages et châteaux d’eau, électrifier des villages. Il est également prévu un volet sanitaire. A cela s’ajoutent 5000 équipements ruraux pour l’allègement des travaux en milieu.
 
 
SDI/PON