Opérations de retrait des enfants de la rue : la police récuse toute ’’utilisation exagérée de la force’’
APS
SENEGAL-SOCIETE

Opérations de retrait des enfants de la rue : la police récuse toute ’’utilisation exagérée de la force’’

Dakar, 30 jan (APS) - La Police nationale rejette toute "utilisation exagérée de la force" par certains de ses éléments en lien avec des opérations de retrait des enfants de la rue conduites récemment, réaffirmant être "au service de tous les sénégalais sans distinction aucune" et se défendant d’être derrière une quelconque cabale contre les maîtres coraniques.

Dans un communiqué, la Police nationale dit avoir constaté que "des messages audiovisuels sont en train d’être diffusés" à travers les réseaux sociaux "pour dénoncer une utilisation exagérée de la force" par certains de ses éléments.
 
Le communiqué signé de son bureau des relations publiques précise que les faits en question s’inscrivaient dans le cadre des activités du comité départemental de protection de l’enfant (CDPE), pour le compte desquelles "des opérations de retrait des enfants de la rue ont été menées le jeudi 28 janvier 2021, dans les secteurs de la Médina, de Dieupeul, de Grand Dakar, de Colobane et du Point E".
 
"L’objectif est de protéger les enfants des risques de contamination à la Covid-19 et de leur assurer un accès à l’éducation et à la santé. A ce titre, et conformément à la procédure, la Police nationale, par le biais de la Brigade des mœurs et des mineurs de la Sureté urbaine, a apporté son concours aux acteurs impliqués dans ces opérations", peut-on lire.
 
"Dès lors, poursuivant leur mission dans le secteur de Grand Dakar, deux individus se sont présentés devant les éléments de la Police pour s’opposer vigoureusement à l’opération et ordonner aux enfants de saccager le bus affrété par le ministère chargé de la Protection de l’Enfant pour les besoins de ladite opération", rapporte le communiqué.
 
Il ajoute que cet incident constituait une "entrave au travail de la Police", ce qui "a entrainé l’interpellation de l’un des récalcitrants, qui a été conduit au commissariat de Grand-Dakar, avant d’être relaxé quelques minutes plus tard".
 
Aussi la police nationale souhaite "réfuter ces allégations dénuées de tout fondement, eu égard aux accusations graves portées à l’endroit de la Police nationale et de l’État du Sénégal, qui en aucune manière ne peuvent être derrière une cabale contre les « daaras » et les maitres coraniques".
 
La Police nationale rappelle que "la mission menée dans le cadre des activités de la CDPE ne vise pas les écoles coraniques (...), il s’agit plutôt de retirer les enfants de la rue et leur assurer un retour sécurisé dans leurs foyers respectifs, à côtés de leurs parents".
 
"En définitive, conclut le communiqué, nous rappelons que la Police nationale est au service de tous les sénégalais sans distinction aucune et continuera comme toujours de mener ses missions régaliennes dans le respect de la loi et des droits des citoyens".
 
 
 

BK