Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Marie-Christine Saragosse espère un triomphe de la vérité
APS
FRANCE-MALI-ASSASSINAT

Ghislaine Dupont et Claude Verlon : Marie-Christine Saragosse espère un triomphe de la vérité

Dakar, 3 nov (APS) – "La vérité triomphera" dans l’assassinat de Ghislaine Dupont et Claude Verlon, les deux reporters de Radio France internationale (RFI) tués à Kidal au Mali en 2013, a affirmé vendredi la présidente directrice générale (PDG) de France médias monde, Marie-Christine Saragosse. 

"Des affaires en prenant beaucoup de temps ressurgissent aujourd’hui", fait remarquer Mme Saragosse, en allusion à l’assassinat du journaliste burkinabè Norbert Zongo et l’affaire Robert Boulin, du nom ministre du travail de Valéry Giscard d’Estaing, retrouvé mort dans la forêt de Rambouillet, le 30 octobre 1979.

"Au fond, on peut faire le pari que la vérité triomphera", avance la patronne de France médias monde à la quatrième édition de la remise de la "Bourse Ghislaine Dupont et Claude Verlon" à Dakar.

L’enquête se poursuit et les noms des présumés coupables sont connus, "même s’ils sont dans une zone de guerre pas facile à récupérer", souligne-t-elle, ajoutant : "Nous réclamons tous justice" depuis le début de l’affaire.

Pour l’ambassadeur de France au Sénégal, Christophe Bigot, l’assassinat de Claude Verlon et Ghislaine Dupont "s’ajoute aux scandales qui deviennent une forme d’impunité".

Mais, rassure le diplomate, "il y a aussi un combat pour que la justice soit rendue, que toute la lumière soit faite sur les responsables et les circonstances de ce double et lâche assassinat".

"Mon ami Philipe Etienne, le conseiller diplomatique du président de la République Emmanuel Macron a assuré aux membres de l’association qu’il a reçus début septembre, que tout serait fait pour que justice soit rendue", a rassuré M. Bigot.

Dans ce combat contre l’impunité, souligne Marie-Christine Sarragosse, "Reporter sans frontière (RSF) va obtenir que l’ONU désigne un responsable permanent pour la lutte contre l’impunité et la sécurité des journalistes et que cela devienne une préoccupation à l’échelle de l’ONU".

"Le président de la République du Sénégal Macky Sall a trouvé formidable l’existence de cette bourse", rapporte la patronne de France médias monde.

"Le président Macky Sall a salué la mémoire de Claude Verlon et Ghislaine Dupont et aussi l’existence de cette bourse qu’il trouve formidable pour la liberté d’informer sur ce continent", a-t-elle ajouté, en rendant compte de l’audience qu’il lui a accordée, mercredi.

Les deux reporters de RFI ont été tués alors qu’ils couvraient la tenue des élections législatives. Ce double assassinat a été revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique.

FKS/ASG/ASB