Lac Rose : la Reine d’Espagne auprès des enfants du ’’village pilote’’
APS
SENEGAL-ESPAGNE-SOCIETE

Lac Rose : la Reine d’Espagne auprès des enfants du ’’village pilote’’

Lac Rose (Dakar), 15 déc (APS) – La reine d’Espagne a visité, jeudi, le ’’Village pilote’’ du lac Rose (Dakar), où sont accueillis des enfants en difficultés en vue de leur réinsertion sociale et professionnelle.
 

Elle était accompagnée du ministre, Angélique Manga (Economie solidaire et Microfinance) et d’une forte délégation. Sur place, elle a été accueillie par les dignitaires de la localité ainsi que par le personnel du ’’village pilote’’.
 
Pendant un tour d’horloge, elle a visité les installations du centre (refuges, dortoirs, salle de classe, restaurant, ateliers).

Le co-fondateur du ’’village pilote’’, Loic Treguy, est revenu largement sur l’historique et les différentes activités menées sur le site.
 
’’Nous sommes une ONG créée depuis 1994 et nous travaillons pour assurer la réinsertion sociale et professionnelle des enfants en difficulté et des enfants de la rue en particulier’’, a-t-il expliqué.

’’Ce village pilote, mis en place en 2008, est le deuxième de ce genre au Sénégal à coté de celui de Pikine, qui a pour objet de stabiliser les jeunes recueillis avant leur arrivée au lac Rose’’, a t-il poursuivi.
 
Selon lui, ‘’près de 300 enfants de 3 à 25 ans sont intégralement pris en charge chaque année au centre’’. ’’Il s’agit d’enfants de la rue, d’enfants confiés par la loi et d’autres placés directement par leurs familles parce qu’ils sont dans des situations précaires’’, a t-il précisé.
 
Selon M. Treguy, ces enfants qui proviennent du Sénégal et des pays voisins comme la Gambie, le Mali, la Mauritanie, la Guinée, bénéficient d’une alphabétisation pour les familiariser avec la langue française, mais aussi d’un apprentissage de corps de métiers.
 
’’Nous avons 6 ateliers de formation (menuiserie bois, menuiserie métallique, restauration collective, l’électricité, le maraîchage axé sur l’agriculture et la construction de bâtiments), destinés au jeunes entre 16 et 25 ans dans l’optique de faciliter leur insertion professionnelle’’, a t-il expliqué.
 
Le centre a permis, en 2017, à 35 récipiendaires, d’intégrer le monde professionnel, en collaboration avec des entreprises partenaires, a fait savoir la chargée de la réinsertion Faty Diop
 
S’agissant des plus jeunes, ils sont après enquête, retournés auprès de leurs familles à travers une médiation, et font l’objet d’un suivi constant, a signalé Loic Treguy.
 
Le village pilote a neuf antennes en France et une en Belgique.

‘’Le but de ces antennes est de montrer que même si c’est un problème sénégalais, si on arrive à faire une synergie effective, qu’importe les frontières, nous pourrions résoudre ce problème’’, a estimé M. Treguy.
 
Il a indiqué que grâce à ces collaborations, beaucoup de gens venant d’Europe avec un projet, sont constamment hébergés au centre pendant plusieurs jours ou mois, pour aider les jeunes.
 
A la fin de la visite, les enfants du refuge ont remis au tableau d’art à la Reine après avoir pris avec elle, une photo de famille.

MK/OID/ASG