Nioro : Le gouvernement au chevet des sinistrés des villages de la commune de Keur-Maba Diakhou
APS
SENEGAL-SOCIETE

Nioro : Le gouvernement au chevet des sinistrés des villages de la commune de Keur-Maba Diakhou

Keur Maba Diakhou (Nioro), 14 juil (APS) - Le ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et territoriale, Samba Ndiobéne Ka, promet l’appui du gouvernement aux sinistrés de la violente tempête qui s’est abattue mercredi dernier sur la zone de Keur-Maba Diakhou, une commune du département de Nioro (Kaolack, centre).

M. Kâ s’est tour à tour rendu mardi à Ndramé Dimb, Tawfekh et Kourankou, des villages de Keur-Maba Diakhou, en compagnie de l’adjoint au gouverneur de Kaolack (centre) chargé des affaires administratives, Sidi Sarr Dièye, du préfet de Nioro, Abdoul Aziz Diagne, et du maire de ladite localité, Saliou Bâ.
 
Sur place, il a constaté l’ampleur des dégâts causés par ce violent vent qui s’est déchaîné mercredi dernier sur les 22 villages de la commune de Keur-Maba Diakhou.

Cette tempête d’une rare violence a ravagé des maisons, détruit des vivres et tué deux personnes, dont un père et son fils, à Ndramé Dimb.
 
Le ministre et sa délégation ont été reçus par les chefs de village des différentes localités, en présence des populations.
 
"L’objectif de notre visite est de venir compatir avec la population suite aux dégâts qui ont [été notés] au niveau de ces zones après les fortes précipitations accompagnées de vents violents", a expliqué Samba Ndiobéne Ka. 
 
Il a déclaré que la délégation a "constaté […] des dégâts énormes, des dégâts matériels et des pertes en vies humaines".

"Dans des situations pareilles, on ne saurait rester les bras croisés. C’est dans ce sens que le chef de l’Etat a instruit tout son gouvernement à prendre toutes les dispositions pour secourir ces populations qui sont dans des situations de détresse", a-t-il expliqué.
 
"Nous avons transmis à ces populations les condoléances du président de la République pour les pertes en vies humaines mais aussi compati avec eux par rapport aux blessés et aux dégâts matériels qui ont été causés", a-t-il ajouté. 
 
Il a signalé que le chef de l’Etat a mis à la disposition des populations "une enveloppe de 100 millions de francs CFA", ainsi que des denrées alimentaires, pour "appuyer de façon transitoire" ces populations qui se trouvent "dans une situation de détresse".
 
"Nous allons continuer le recensement et finaliser pour qu’on puisse avoir de façon exhaustive l’ensemble des éléments afférents à ces dégâts, et pour voir dans quel cadre on pourrait continuer à accompagner ces populations", a-t-il poursuivi.
 
A Keur Ndramé-Dimb, sur instruction de Samba Ndiobéne Kâ, les blessés ont été transférés à l’hôpital régional de Kaolack. 
 
"Nous avons ici trouvé des blessés graves", "il ne serait pas du tout élégant de notre part de laisser des enfants de moins de cinq ans avec des blessures aussi graves et profondes chez eux parce qu’ils ont des problèmes de moyens", a-t-il avancé.

"En relation avec nos services, nous avons pris toutes les dispositions pour que ces blessés soient transférés le plus rapidement possible dès aujourd’hui (mardi) pour que les soins nécessaires puissent être apportés", a-t-il indiqué.
 
Il a demandé aux populations de respecter les normes de construction édictées par les spécialistes pour la sécurité des personnes. 
 
Selon le maire de Keur-Maba Diakhou, Saliou Bâ, 22 villages de cette commune ont été affectés par cette tempête qui a fait 335 victimes.
 
"Ce vent violent a détruit des écoles et causé des morts d’homme dans le village de Keur-Dramé Dimb. Il y a aussi des (…) bâtiments [détruits]. Des toitures et des nourritures ont été emportées par le vent", s’est encore désolé M. Bâ, saluant la visite du ministre.
 
Pour lui, l’enveloppe de 100 millions de francs CFA et les 30 tonnes de riz promises par le gouvernement vont alléger la souffrance des populations victimes dans la commune de Keur Maba. 

MNF/ASG/BK