Nioro : L’adjoint au préfet insiste sur le respect des mesures barrières dans les foirails
APS
SENEGAL-SANTE

Nioro : L’adjoint au préfet insiste sur le respect des mesures barrières dans les foirails

Nioro, 2 juil (APS) - Maguette Ndiaye, adjoint au préfet de Nioro, a plaidé jeudi pour le respect des mesures barrières dans les points de vente du bétail, en vue de la prochaine fête de tabaski, invitant les maires à accompagner les éleveurs pour une disponibilité des masques et autres lave-mains.

’’Dans le contexte de la maladie de la Covid-19, il faudra respecter les mesures barrières et dans nos recommandations, nous avons invité les maires à permettre aux éleveurs de respecter lesdites mesures’’, a dit M. Ndiaye au terme d’un comité départemental de développement (CCD) axé sur la préparation de la tabaski.

Il a notamment évoqué le port du masque, la mise en place d’un dispositif de lavage des mains.

Ainsi, les maires ont pris des engagements pour accompagner les éleveurs au niveau de chaque point de vente officiel fixé par le gouverneur de région.

Selon l’adjoint au préfet, ‘’les maires vont les accompagner d’abord à évaluer le nombre de masques qu’il faudra mettre à leur disposition. Ensuite, l’Etat viendra en appoint si le nombre de masques et le dispositif de lavage des mains n’est pas suffisant’’.

Il s’agira au-delà du respect des mesures, ajoute-t-il, de mettre en place un certain nombre de postes médicaux avancés au niveau des points de vente, à défaut demander à l’infirmier chef de poste de prendre toutes les dispositions en cas de détection de cas positif ou de suspicion de cas.

M. Ndiaye a indiqué que les forces de défense et de sécurité seront mobilisées notamment dans la surveillance des troupeaux.

Selon lui, beaucoup d’éleveurs sont victimes de vols et d’un certain nombre de traquenards de la part de ceux qu’on appelle les intermédiaires.

Quant à M. Samba Thioye, chef du service départemental de l’élevage et des productions animales, il a rappelé les mesures d’assouplissement prises par le gouvernement.

Il a indiqué que chaque camion convoyant du bétail peut avoir à bord trois personnes chargées de veiller sur les moutons.

AMD/MD/OID