Mort d’un détenu à Louga : L’autopsie révèle un traumatisme crânio-encéphalique
APS
SENEGAL-SOCIETE

Mort d’un détenu à Louga : L’autopsie révèle un traumatisme crânio-encéphalique

Louga, 28 jan (APS) - L’autopsie du corps du présumé meurtrier du citoyen américain Mouhamed Cissé, à Médina Baye (Kaolack), a conclu à un traumatisme crânio-encéphalique avec fracture de l’os du nez, a appris l’APS d’une source proche de l’enquête.
 
Amadal Ka, le présumé meurtrier, est décédé, lundi, à la Maison d’arrêt de Louga où il était en détention préventive. Il aurait perdu la vie lors d’une tentative d’évasion.
 
En janvier 2020, un jeune américain du nom de Mouhamed Cissé est décédé des suites de ses blessures après une agression à son domicile à Kaolack par une bande de malfaiteurs.
 
L’enquête avait permis d’interpeller deux suspects en juillet.

Le 18 janvier dernier, un troisième suspect du nom de Amadel Ka a avait été arrêté et déféré au parquet du tribunal de Louga par la Brigade de gendarmerie de Linguère. 
 
Il avait été placé en détention provisoire à la Maison d’arrêt de Louga pour ’’association de malfaiteurs, meurtre, vol commis en réunion’’.

Le présumé mis en cause aurait perdu la vie lors d’une tentative d’évasion.
 
Pour élucider les circonstances de ce décès, le procureur de la République à Louga a ouvert, mardi, une enquête.

Une autopsie a été réalisée à Dakar.
 
Selon la même source, au cours de l’audition, toutes les personnes concernées "ont affirmé que le détenu tentait de s’évader par la toiture’’.

’’C’est en essayant de percer le faux plafond de sa chambre qu’il a été entendu par les gardes pénitenciers’’, a t-elle expliqué.
 
Sommé de descendre, il s’est laissé tomber, la tête en avant, et a perdu la vie suites aux blessures causées par sa chute.

Le résultat de l’autopsie a conclu à un traumatisme crânio-encephalique avec fracture de l’os du nez.
 
La famille a récupéré le corps ce jeudi.

SK/OID/AKS