Mort d’un orpailleur : les étudiants de Kédougou réclament justice et sanction
APS
SENEGAL – SOCIETE

Mort d’un orpailleur : les étudiants de Kédougou réclament justice et sanction

Dakar, 14 fév (APS) – les étudiants et autres ressortissants de la région de Kédougou ont appelé, mardi à Dakar, les autorités étatiques à faire la lumière sur le meurtre de leur frère Yamadou Sagna, tué par balle, lundi à Khossanto (Kédougou).
"C’est avec le cœur meurtri que nous venons réclamer que justice soit faite sur le meurtre de Yamadou Sagna, un jeune orpailleur de 24ans, atteint mortellement par balle par les douaniers" a souligné le président de l’amicale des étudiants de Kédougou, Amdiatta Diakhaby, qui appelle à la sanction des responsables.
Amdiatta Diakhaby animait un point de presse en présence d’une foule nombreuse de ressortissants de cette région de l’Est du Sénégal.
Domicilié au village de Tobokhoto, le jeune Yamadou Sagna faisait partie d’un groupe d’orpailleurs chez qui, les douaniers, lors d’une opération de routine, avaient procédé à la saisie de leurs moto et divers autres matériels de détection d’or, irrégulièrement détenus.
Ne prêtant aucun crédit à la convocation à eux faite par les soldats de l’économie pour la régularisation au poste de Saraya, les propriétaires du matériel saisi, détenant par devers eux des armes blanches, ont voulu avec force récupérer leurs affaires aux douaniers qui ont riposté atteignant mortellement Yamadou Sagna.
Les ressortissants de Kédougou ont rappelé que "les morts de Sina Sidibé, tué par des militaires en 2008, du sourd-muet Kécouta Sidibé à la brigade de gendarmerie de la ville en 2012 et de celle du détenu Mamadou Doudou Diallo, atteint par balle par des gardes pénitentiaires, ne sont jusque-là pas élucidées".
Regrettant la disparition de ce fils d’un vieux handicapé, les ressortissants de Kédougou ont toutefois regretté la révolte populaire et la réplique des gendarmes qui s’en sont suivis provoquant un incendie qui a ravagé 43 cases, 7 maisons, des récoltes, etc.
"Le gouvernement prendra toutes les dispositions nécessaires pour que justice soit rendue", écrit son porte-parole, Seydou Guèye, dans un communiqué transmis mardi à l’APS.
Les deux douaniers mis en cause dans cette affaire, en service à la brigade des douanes de Saraya, ont été arrêtés pour les besoins de l’enquête, annonce le ministre parte-parole du gouvernement, Seydou Guèye.
Le parquet a déjà "ouvert une information judiciaire pour faire toute la lumière sur cette affaire", assure M.Guèye, qui, au nom du gouvernement, présente ses condoléances "les plus attristées à la famille de la victime" répondant au nom de Yamadou Sagna.
Il a appelé les populations locales "au calme, à la sérénité", afin que la justice puisse faire son travail.
Le gouvernement "regrette vivement cet incident et condamne les actes de violence qui ont abouti à une mort d’homme".

OT/PON/MS