Vers l’électrification de 43 villages de la région de Kaffrine (DG de l’ASER)
APS
SENEGAL-ENERGIE-SOCIETE

Vers l’électrification de 43 villages de la région de Kaffrine (DG de l’ASER)

Kaffrine, 7 août (APS) – Le directeur général de l’agence sénégalaise d’électrification rurale (ASER), Baba Diallo, a annoncé, ce mercredi, l’électrification de 43 villages de la région de Kaffrine (centre) dans le cadre de la mise en œuvre du projet +d’Electrification Rurale de 300 villages mini-réseaux d’énergie propre à travers le Sénégal+.

‘’Cet important projet intitulé +projet d’Electrification Rurale de 300 villages mini-réseaux d’énergie propre à travers le Sénégal+ va concerner dans un premier temps 43 villages de la région de Kaffrine’’, a-t-il indiqué, lors du lancement officiel dudit projet à Kaffrine, en présence de l’adjointe au gouverneur chargé du développement, Awa Ndiaye Diop.
 
Cette rencontre a aussi enregistré la participation des autorités administratives, des élus locaux et des opérateurs d’électrification.
 
Ce projet, a expliqué M. Diallo, ‘’ financé par KFW – IPEX Bank à hauteur de 80 milliards de francs CFA, s’inscrit dans le cadre du plan Sénégal Emergent qui place l’accès à l’énergie au cœur de ses priorités, du programme national d’électrification rurale et du plan stratégique de développement rural qui ont pour objectif l’accès universel aux services électriques et l’amélioration des conditions de vie des populations rurales’’.
 
‘’Ce projet qui est donc mené avec la coopération allemande est très important dans l’équité territoriale et la justice sociale. Au total, 300 villages seront électrifiés dans 10 régions du pays, soit dans 19 départements. Et, il va impacter 18000 ménages’’, a aussi magnifié le directeur général de l’ASER.
 
Le projet couvre les régions de Kaffrine, Kolda, Tambacounda, Kédougou, Louga, Saint-Louis, Fatick, Kaolack, Ziguinchor et Matam.
 
Selon lui, le projet développe une stratégie consistant à aller plus loin en cherchant des villages qui sont à plus de 6 à 7 kilomètres du réseau en vue ‘’d’électrifier des localités qui jusqu’ici n’étaient pas prévus dans les projets d’électrification’’. 
 
‘’L’ambition du gouvernement sénégalais c’est de réaliser un taux d’électrification en fin 2019 de 60% mais également en respectant l’équité territoriale de réaliser l’électrification au moins de 30% dans chaque département’’, a-t-il fait savoir. 
 
Avec la banque Islamique de développement (BID), s’est encore réjoui M. Diallo, ‘’nous allons aussi électrifier prochainement 133 localités dont 23 dans la région de Kaffrine’’.
 
Il a également souligné l’accompagnement de l’union européenne (UE) dans le nord du Sénégal pour ‘’l’électrification d’une centaine de localités’’ dans les départements de Matam, Kanlel, Bakel, Ranérou et Goudiry. 
 
‘’Nous avons un nombre important de partenaires techniques et financiers qui nous accompagnent pour le développement de l’électrification rurale à travers des mini-centrales solaires. Notre ambition c’est d’atteindre notre objectif d’accès universel aux services énergétiques que le Sénégal s’est fixé pour l’année 2035’’, a dit Baba Diallo.
 
L’adjointe au gouverneur de Kaffrine s’est, pour sa part, réjouie de la venue du +projet 300 villages+ dans la région de Kaffrine qui, selon elle, a un faible taux d’accès à l’électrification rurale. 
 
‘’Nous allons travailler à ce que sa mise en œuvre soit réussie ‘’, a-t-elle promis, souhaitant ‘’l’implication effectif des chefs de village pour aider les enquêteurs à faire le travail sur le terrain’’.
 
L’ASER a contracté avec l’entreprise GAUFF Gmbh et Co. Engineering pour la réalisation du projet d’électrification rurale qui vise la réalisation de 300 mini-réseaux d’énergie propre. La région de Kaffrine a été choisie comme région pilote.
 

MNF/MD