Matam : des populations de Diamel s’opposent à l’affectation de leur terre à un promoteur
APS
SENEGAL-SOCIETE

Matam : des populations de Diamel s’opposent à l’affectation de leur terre à un promoteur

Diamel (Matam),15 nov (APS) - Des dizaines de personnes se sont rassemblées jeudi à la grand-place publique de Diamel, un village du département de Matam, pour s’opposer au projet du maire de la commune de Matam consistant à octroyer entre 400 et 500 hectares de leur terre à un promoteur, a constaté l’APS.

Les manifestants arboraient des brassards et scandaient : "Il ne nous reste rien, nous n’avons pas assez de terre, nous ne sommes pas d’accord, de grâce laissez-nous ce peu que nous avons pour subvenir à nos besoins familiaux".

"Nous nous sommes réunis aujourd’hui ici pour montrer notre désaccord par rapport à l’attitude du maire de la commune de Matam de vouloir donner le peu de terre qui nous reste à un promoteur et ceci n’est pas de notre goût car nous n’en disposons pas assez", a expliqué Alassane Boly, porte-parole du jour.

"Si on octroie ce peu de terre qui nous reste, nos animaux n’auront pas où paître. D’ailleurs, ce sont les petits ruminants qui sont là présentement, les gros sont partis avec leur propriétaires à la recherche de pâturage", ajoute-t-il.

Aussi, a-t-il lancé un appel solennel au président de la Pépublique, l’invitant à faire surseoir le projet. Car, a-t-il averti, "s’il (le projet) passe il peut engendrer ce qui est inutile".

"Ceci est un projet qui pourrait engendrer 1000 emplois pour le bonheur des autochtones et d’autres comme le veut le chef de l’Etat. Je suis là pour la satisfaction de ma population et non pour en découdre avec elle", a réagi le maire de la commune, Mamadou Mory Diaw.

Ainsi, il a appelé à la sérénité, soulignant que "même s’ils étaient un million et que quelqu’un d’eux s’y oppose, ça ne pourra pas passer".
 

ADS/MD/BK