Mody Guiro apelle à des
APS
SENEGAL-SOCIETE

Mody Guiro apelle à des "négociations sérieuses"

Dakar, 25 jan (APS) - Le secrétaire général de la Confédération nationale des Syndicats des travailleurs du Sénégal (CNTS), Mody Guiro a invité, jeudi à Dakar, le gouvernement du Sénégal à ouvrir dans les prochains jours "des négociations sérieuses" qui permettraient d’aboutir à un consensus large sur les revendications des travailleurs.
 

"Les syndicalistes ont souhaité que dans les jours à venir un agenda soit établi en rapport entre le ministère, les organisations patronales et les centrales syndicales pour s’engager résolument vers des négociations sérieuses qui permettraient d’aboutir à un consensus large", a-t-il dit à la fin d’une rencontre de concertation avec le ministre du Travail, des Organisations professionnelles et des Relations avec les institutions et les organisations patronales.
 
"La stabilité sociale n’a pas de prix, un dialogue de qualité pourrait nous amener à des consensus forts qui nous permettrait d’aller dans le sens voulu par tout le monde", a indiqué Mody Guiro qui portait la parole des centrales syndicales conviées à cette rencontre
 
Il a également sollicité le ministre pour être leur interprète auprès du chef de l’Etat qui a un rôle à jouer dans la "consolidation du dialogue social car étant, en termes d’arbitrage, le seul en dernier ressort à prendre certaines décisions".
 
C’est pourquoi, dit-il, les centrales syndicales les plus représentatives sollicitent une audience avec le chef de l’Etat, Macky Sall.
 
Saluant l’initiative prise par le ministre du Travail qui a convié les centrales syndicales et le patronat autour de la table, il a rappelé qu’il ne s’agit pas de négociations mais d’une "concertation sur la situation sociale". 
 
Les participants ont fait le tour de certaines questions notamment la situation des entreprises, des revendications, des conflits collectifs, l’état du dialogue social, les différentes plateformes déposées par les organisations syndicales, les subventions, etc. 
 
Les syndicats ont ainsi attiré l’attention des autorités sur la nécessité d’anticiper sur les tensions, selon Mody Guiro qui a rappelé la récente marche syndicale de revendication de l’augmentation du Salaire minimum Interprofessionnel garanti (SMIG) qui n’a pas bougé depuis 21 ans.
 
Il s’agissait également de voir avec les partenaires employeurs "la nécessité de revenir sur la révision des barèmes de salaire, la convention nationale collective interprofessionnelle et les différentes conventions collectives de certains secteurs d’activité". 
 
Un tour d’horizon a été également fait sur des violations de certains droits constatés dans des entreprises du secteur privé. 
 
Ainsi les centrales syndicales qui ont pris part à la rencontre se sont engagées à faire parvenir au ministre, dans les jours à venir, des documents qui vont reprendre l’ensemble des préoccupations du monde du travail.
 
Pour Mody Guiro, il s’agit également de renforcer les moyens matériels et humains du ministère du Travail pour contribuer à assainir et à améliorer le climat social dans notre pays.

Autour de la table, le ministre et ses collaborateurs avaient convié les secrétaires généraux ou leurs représentants des centrales syndicales les plus représentatives (CNTS, CNTS/FC, CSA, UNSAS), des représentants d’organisations patronales et des membres de l’administration.
 

ADL/PON