Les journalistes invités à utiliser le terme
APS
SENEGAL-MIGRATION-MEDIAS

Les journalistes invités à utiliser le terme "migrant irrégulier"

Dakar, 8 mai (APS) - La Charte de Rome et l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) recommandent aux professionnels des médias d’utiliser le terme "migrant irrégulier" au lieu de ’’migrant clandestin’’ dans le traitement de la question migratoire pour ne pas contribuer à la diffusion de fausses nouvelles, a déclaré mercredi à Dakar, la journaliste italienne, Paola Barretta.
 
"La charte de Rome et l’OIM invitent à utiliser des termes comme irréguliers ou sans permis régulier, pour réguler la mauvaise utilisation des mots dans le traitement médiatique’’, a dit Mme Barretta, la présidente de l’association la Charte de Rome.
 
Créée en 2008, cette charte ne s’applique qu’à la presse italienne, a-t-elle rappelé, soulignant qu’elle vise à réguler le langage des professionnels des médias dans le traitement de l’information liée à la migration.
 
La journaliste italienne intervenait lors d’un atelier de formation des journalistes et professionnels des médias sur le traitement médiatique de la migration.
 
"A partir de 2017, le terme clandestin entre dans les débats publics et le langage journalistique. C’est la raison pour laquelle la charte conseille aux professionnels des médias d’éviter d’utiliser ce genre de mots blessants", a-t-elle fait valoir.
 
Pour la charte de Rome, a-t-elle avancé, il est important dans le traitement d’information liée au racisme, à l’insécurité, la migration et autres, d’abandonner le sensationnalisme, d’éviter de contribuer à la diffusion des fausses nouvelles, des mots stigmatisant, etc. 
 
’’L’invasion d’immigrés par exemple, est une expression qui n’est pas correcte et dont la charte défend l’usage", a-t-elle expliqué, déplorant le fait que certains organes de presse dans pays n’en tiennent pas toujours compte.
 
Il est également prévu dans cette charte la protection des migrants ou des réfugiés en adoptant des précautions dans leur identité, a-t-elle indiqué. 
 
’’Le journaliste doit éviter de faire usage d’association de nouvelles inappropriées. Il doit refléter la crédibilité de toute catégorie de sujet traité, notamment la maladie, l’insécurité, etc.’’, a-t-elle souligné.
 
Pour elle, il est important d’utiliser toujours des termes légalement corrects pour donner au lecteur et à l’utilisateur le maximum d’intérêt.  
 

AMN/ASB/OID