Michaëlle Jean s’indigne du traitement
APS
MONDE-SOCIETE

Michaëlle Jean s’indigne du traitement "inhumain" réservé aux migrants africains en Libye (communiqué)

Dakar, 20 nov (APS) - La secrétaire générale de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), Michaëlle Jean, condamne avec "la plus grande fermeté" les "pratiques scandaleuses" et les "traitements inhumains et dégradants" dont sont victimes les migrants africains en Libye, a appris l’APS, lundi.

"La secrétaire générale de la Francophonie, Michaëlle Jean, après avoir pris connaissance des traitements inhumains et dégradants dont sont victimes les migrants africains en Libye, condamne avec la plus grande fermeté ces pratiques scandaleuses qui visent notamment des ressortissants de plusieurs Etats membres de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF)", rapporte un communiqué de l’organisation.


"Ces agissements criminels, qui vont jusqu’à la vente aux enchères de migrants comme esclaves, constituent des atteintes intolérables à la dignité et à l’intégrité de ces personnes. Ces violations graves aux droits humains doivent faire l’objet d’une enquête approfondie et crédible afin que leurs auteurs puissent être dûment poursuivis et condamnés", a insisté la secrétaire générale dans des propos contenus dans le communiqué.


"La Francophonie, espace de dialogue et de coopération, s’est construite autour de la promotion des droits et des libertés, de la protection des plus vulnérables et d’un développement solidaire au service des populations. Elle ne saurait tolérer ces actes ignobles", a-t-elle ajouté.


"Ces violations seront discutées dans le cadre de la Conférence ministérielle de la Francophonie (CMF) qui réunira, les 25 et 26 novembre à Paris, les Ministres, ou leurs représentants, des 84 États et gouvernements membres de l’OIF", rapporte la source.


Elle ajoute que "Michaëlle Jean salue la forte mobilisation de l’UA, que plusieurs Chefs d’État se soient engagés, et que le sujet soit aussi inscrit à l’ordre du jour du Sommet Union africaine-Union européenne à Abidjan, en Côte d’Ivoire".


La secrétaire générale de la Francophonie appelle l’ensemble de la communauté internationale à mettre tout en œuvre pour assurer une pleine et effective protection des droits des migrants, alors que se discute actuellement le futur Pacte mondial pour des migrations internationales sûres, ordonnées et régulières.

PON/ASG