Mbour : lancement d’un projet d’installation de mini-boulangeries pour les ASC
APS
SENEGAL-JEUNESSE-DEVELOPPEMENT

Mbour : lancement d’un projet d’installation de mini-boulangeries pour les ASC

Mbour, 19 fév (APS) – Un projet d’installation de mini-boulangeries destinées aux associations sportives et culturelles (ASC) du département de Mbour (ouest) a été lancé officiellement, mardi, a constaté l’APS. 
 
Ce projet est le fruit d’un partenariat entre l’Organisme national de coordination des activités de vacances (ONCAV), la Délégation à l’entreprenariat rapide (DER) et l’Institut supérieur d’entrepreneurship et de gestion (ISEG).
 
‘’Nous avons cent projets répartis dans les 45 départements du pays et la région de Thiès en a eu dix dont quatre pour le département de Mbour où l’installation de mini-boulangeries, de fermes avicoles et autres activités dans le secteur de la pêche est financée dans un premier temps’’, a expliqué Amadou Kâne, au cours d’une cérémonie tenue à la salle des délibérations de la mairie de Mbour.
 
Chaque ASC bénéficiaire recevra cinq millions de francs CFA sur les 500 millions de francs CFA reçus de la DER ainsi qu’un tricycle pour la livraison. Chaque mini-boulangerie emploiera sept jeunes, en attendant la rentabilité du projet qui permettra d’augmenter cet effectif.
 
M. Kâne s’exprimait en présence de plusieurs responsables du mouvement associatif, du directeur de l’ISEG, Mamadou Diop, des présidents de l’ORCAV de Thiès, Baïlo Basse et de l’ODCAV de Mbour, Pape Amar Mbodji.
 
Il a indiqué que tout le matériel nécessaire a été commandé et que la formation des jeunes va démarrer ce mercredi sur la fabrique de pain et la gestion de projets.
 
Pour les fermes avicoles, quatre ASC de la région de Thiès sont concernées et sont déjà en formation à Gamboul depuis quatre jours. 
 
‘’Chacun des 45 départements aura deux mini-boulangeries, soit 90. Il reste dix qui sont laissées à la discrétion de l’ONCAV. C’est ce qui a fait que la région de Thiès en a reçu dix, compte tenu de ce qu’elle représente dans le pays en termes de nombre d’ASC puisque rien qu’à Mbour, il y a plus de 400 ASC’’, a encore expliqué Amadou Kâne.
 
Selon lui, toutes les ASC auront, chacune, des financements car l’objectif, c’est de permettre à chacune d’elles d’avoir un projet. 
 
La DER est le partenaire financier de l’ONCAV dans ce projet et l’ISEG le partenaire technique.

ADE/MD/ASG