Traite des personnes et proxénétisme : un réseau démantelé à Mbour
APS
SENEGAL-SOCIETE

Traite des personnes et proxénétisme : un réseau démantelé à Mbour

Mbour, 1er juil (APS) – Le commissariat central de police de Mbour (ouest) a déclaré mercredi avoir démantelé un réseau spécialisé dans la traite des personnes et le proxénétisme.

Un Nigérian âgé de 35 ans, présumé être le cerveau du réseau, et son acolyte de 46 ans, qui se trouve être son compatriote, sont actuellement en garde à vue au commissariat urbain de Saly-Portudal, près de la ville de Mbour.
 
Les deux hommes auraient hébergé des prostituées originaires de leur pays dans deux appartements, dans le département de Mbour.
 
Ils auraient joué le rôle de protecteurs pour ces présumées filles de joie, dont ils tiraient profit des activités.
 
Selon les informations fournies par la police, après avoir introduit ces filles au Sénégal, ils auraient confisqué leur passeport et les auraient astreintes au remboursement de leurs frais de voyage, s’arrogeant également un droit de regard sur le produit de leurs prestations.
 
Les filles, au nombre de 13, sont également placées en garde à vue. Certaines d’entre elles vivaient à Saly-Station, et les autres à Saly-Niakh Niakhal, près de Mbour.
 
Une perquisition effectuée chez le cerveau du réseau a permis de saisir sept cartes nationales d’identité nigérianes appartenant à certaines des filles, ainsi que le passeport de l’une d’elles, une photocopieuse, trois photocopies de cartes nationales d’identité nigérianes et huit reçus de transfert d’argent.
    
Sept téléphones portables, un ordinateur portable, trois carnets d’inscription au fichier sanitaire, 34 préservatifs, 60 dalasis (la monnaie gambienne) font également partie des biens saisis.
 
Une autre perquisition menée chez l’acolyte du cerveau présumé de la bande a permis de saisir deux ordinateurs portables, deux tablettes, deux disques durs, huit téléphones portables, deux cahiers dans lesquels sont mentionnés des sommes d’argent.
   
Les policiers ont également retrouvé chez l’homme, qui se présente comme un pasteur, huit reçus de transfert d’argent, sept cartes bancaires, trois montres en plaqué or.
 
Happy Lovelty Sunfay (29 ans), Blessing Sunday (38 ans), Ijeoma Egboluche (48 ans), Loveth Ginikanma Nwadiezi (32 ans), Blessing Amaka Nevoh (27 ans), Dago Eniola Sodipe (37 ans), Goulinan Marina Seri (32 ans), Aicha Lawal (29 ans), Isaac Mercy (25 ans), Thomsen Ejori (32 ans), Osarah Mercy (29 ans), Adam’s Lawal et Julius Gregory Nana sont tous placés en garde à vue.


ADE/ASG/ESF