L’inauguration de l’AIBD, l’évènement 2017 dans le département de Mbour
APS
SENEGAL-COLLECTIVITES-RETRO

L’inauguration de l’AIBD, l’évènement 2017 dans le département de Mbour

Mbour, 31 déc (APS) - L’inauguration du nouvel aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIBD), le 7 décembre dernier, est l’un des évènements majeurs du département de Mbour au cours de l’année 2017.

D’une superficie de 45 000 hectares, pour un terminal de départ de 21 000 m2, cet aéroport dont la construction a nécessité 500 milliards de francs, est appelé à améliorer la place jugée stratégique du département de Mbour voire de toute la région de Thiès (centre), leur offrant des opportunités économiques sans précédent.
 
Dans le cadre de la modernisation des transports urbains, le préfet du département de Mbour, Saër Ndao, avait procédé à la remise officielle des clés de 38 minibus d’un coût de 722 millions de francs CFA, quelques mois plutôt, le 10 août dernier.
 
La mise à disposition de ces nouveaux minibus s’inscrit dans le cadre de l’action des pouvoirs visant à renforcer l’offre de transport urbain dans la capitale de la Petite-Côte, afin d’améliorer la mobilité des populations dans une zone emblématique du tourisme balnéaire sénégalais.
 
Le nombre important de bus mis à la disposition de Mbour se justifie par "le potentiel démographique et économique" de ce département dans le cadre d’un programme qui a permis la création de "170 emplois directs" selon le préfet.
 
Quelque "30 000 voyageurs’’ seront convoyés quotidiennement par ces nouveaux véhicules de transport public de voyageurs, a ajouté M. Ndao.
 
Le directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), Thierno Birahim Aw, a lui rappelé lors de cette cérémonie de remise de clés, que ce programme de renouvellement du parc des transports en commun, démarré en 2005 à Dakar, a été depuis étendu aux autres capitales régionales et villes de l’intérieur, à partir de 2015.
 
"Les 38 minibus que nous avons confié aux opérateurs de Mbour vont complètement révolutionner les conditions de mobilité urbaine, avec un objectif majeur de l’Etat de réduire l’insécurité routière", soulignait Thierno Birahim Aw. 
 
Un mois plus tard, en septembre, la crise déclenchée en 2016 au sein de la collectivité mandingue de Mbour, connaissait un nouveau rebondissement, avec des échauffourées ayant occasionné l’arrestation de deux personnes issues de communauté, dont le président de la cellule du quartier Santessou, Pape Konaté.
 
Avec Habib Mboup, de la même cellule, ils ont été déférés au parquet près le Tribunal de grande instance de Thiès, en lien avec la mort d’un adolescent, Mamadou Top Thiombane, suite à une altercation avec les guides d’un "kankourang", un masque emblématique de la tradition mandingue.
 
Un autre fait marquant de cette année 2017 dans le département de Mbour concerne l’inauguration, le 14 décembre dernier, d’une usine de transformation et d’exportation de produits de pêche, dans le cadre de la valorisation de la ressource halieutique. 
 
Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, présidant la cérémonie d’inauguration de cette infrastructure nouvelle, en a profité pour rappeler que son ministère avait pris l’option, pour 2016-2021, de veiller à une "gestion durable de la ressource", au "développement de l’aquaculture" et à la "valorisation accrue des produits de la pêche".
 
Il faut rappeler dans ce registre l’explosion, le 27 mai 2017, vers 7 heures 15 minutes, d’une chaudière dans une usine de production de farine et d’huile de poissons de Mbour, un accident qui avait causé la mort d’un homme de 38 ans, Bassirou Marone, et fait 18 blessés.
 
Sur un registre plus triste, la mort de huit supporters du Stade de Mbour au stade Demba Diop, le 15 juillet dernier, suite à des incidents au cours de la finale de la coupe de Ligue sénégalaise de football opposant l’équipe mbouroise à l’Union sportive de Ouakam, a ému l’opinion et devrait faire date.
 
Au cours de ces incidents qui ont endeuillé le monde sportif en général et le département de Mbour en particulier, plusieurs dizaines de blessés ont été dénombrées.
 
Dans la nuit du 24 au 25 décembre enfin, l’incendie d’un "daara" du quartier Santhie-Oncad de Mbour, a provoqué la mort de deux des pensionnaires de cette école coranique et occasionné cinq blessés.
 
ADE/BK