Mbirekelane : Diamal attristé par le décès de son khalife
APS
SENEGAL-RELIGION-NECROLOGIE

Mbirekelane : Diamal attristé par le décès de son khalife

Diamal (Mbirekelane), 14 fév (APS) – La population du village de Diamal, dans la région de Kaffrine (centre), est attristée par le décès son khalife El Hadj Mame Abdou Cissé rappelé à Dieu mercredi à l’age de 76 ans, a constaté l’APS.

 
Le défunt khalif de Diamal, El Hadj Mame Abdou Cissé, a été inhumé jeudi, vers 14 heures, dans ce village situé dans la région de Kaffrine, en présence d’une foule nombreuse.
 
 ‘’Nous avons perdu un grand homme. Il était tellement gentil. Il n’a jamais cessé de nous enseigner les préceptes de l’islam. Le Sénégal et particulièrement la ouma islamique ont perdu. Nous prions pour lui’’, a témoigné, en larmes, Eladji Modou Cissé, un habitant du village de Diamal.
 
‘’El Hadj Mame Abdou Cissé nous a bien inculqué les valeurs et préceptes de l’islam. Nous avons perdu un exceptionnel guide religieux mais, nous acceptons la décision divine. Il est parti à jamais, c’est dur et très dur’’, a aussi regretté Momath Ndiaye du village de Kassas, dans le département de Kaffrine.
 
Cheikh Diallo, un habitant de Diamal attristé comme tant d’autres par le décès de son guide religieux, juge ‘’impossible’’ de mesurer la personnalité du marabout. ‘’C’est un homme d’ouverture, un homme d’une grandeur exceptionnelle. Nous pleurons notre khalife, il va nous manquer’’, a-t-il réagi.
 
‘’Un homme de valeur qui, vouait respect à tout le monde, est parti à jamais. De nombreux jeunes du département de Mbirekelane se sont intéressés à la science et au travail grâce à El Hadj Mame Abdou Cissé. Nous avons perdu un ami, un guide religieux d’une dimension exceptionnelle’’, a témoigné, de son côté, Siga Niane habitante de la commune de Mbirekelane.
 
El Hadj Mame Abdou Cissé, 5e khalife de Diamal, est le premier petit-fils d’El Hadji Abdoulaye Cissé dit Borom Diamal à avoir accédé au khalifat de ce village situé dans le département de Birkelane. 
 
Son père, Aladji Babou Mariétou, fut le premier khalife de Diamal où a été créée en 1910 une école d’enseignement du droit islamique, de la grammaire arabe, de l’astronomie, etc., selon Djim Ousmane Dramé, chercheur au département d’islamologie de l’Institut Fondamental d’Afrique noire de l’Université Cheikh-Anta-Diop de Dakar.
 
Le fondateur de l’école de Diamal, El Hadji Abdoulaye Cissé, né vers 1840 à Wanar, dans la région de Kaolack (centre), fut un érudit musulman. Il avait séjourné en Mauritanie entre 1876 et 1883 pour apprendre les sciences islamiques, ajoute M. Dramé.
 
Selon ce dernier, le village de Wanar abrite l’une des plus anciennes mosquées du Sénégal.
 
El Hadj Modou Mame Cissé est le nouveau khalife de Diamal (Kaffrine, centre). Il remplace son frère aîné à la tête de la communauté.
 
 
 
 
 
 

MNF/MD