Matam : la localité de Koundel étrenne son poste de contrôle
APS
SENEGAL-SECURITE-INFRASTRUCTURES

Matam : la localité de Koundel étrenne son poste de contrôle

Koundel (Matam) – Le gouverneur de la région de Matam (nord), Mouhamadou Moctar Watt, a inauguré vendredi, le poste de contrôle mixte de Koundel, une localité de la commune de Nabadji Civol. 
 
Le poste de contrôle mixte de Koundel d’un coût de 70 millions de francs a été réalisé dans le cadre du Programme d’urgence des axes et territoires frontaliers (PUMA).
 
L’infrastructure participe au maillage sécuritaire de la région de Matam qui ’’en a besoin’’, selon le gouverneur.
 
’’Nous avons une bande frontalière qui s’étend presque sur 200 kms’’, a expliqué le gouverneur de la région qui était accompagné de Moussa Sow, Coordonnateur national du PUMA.
 
 
Cette infrastructure permet de sécuriser ’’le flux des entrants et sortants à partir de Koundel’’, a dit le gouverneur.
 
Il a relevé qu’à côté du point du poste de contrôle, ’’il existe un ensemble de points de passage non officiels et pour lesquels il est un peu difficile de maintenir le flux’’.
 
Le poste de contrôle va ’’installer un sentiment de sécurité chez les populations (en voyant) chaque jour les éléments des forces de défense et de sécurité évoluer à leur côté’’, a salué le gouverneur.
 
L’autorité a souligné que ’’pour bien apprécier l’importance de cette infrastructure, il faudra revenir au contexte sous régional mais également au contexte frontalier dans lequel baigne’’ la circonscription administrative.
 
’’Nous sommes une région frontalière et cela suffit pour montrer la crainte liée aux questions sécuritaires mais également si on fait référence aujourd’hui à la menace terroriste, on comprend dès lors l’importance de cette infrastructure’’, a dit le gouverneur.
 
Le coordonnateur national du PUMA a relevé que cette localité a été longtemps un point de passage très fréquenté permettant de rallier Matam situé à moins de 30 kms. 
 
’’C’est pourquoi, dans le cadre de la mise en œuvre de la maîtrise d’actions prioritaires, la coordination nationale a inscrit le poste frontalier de Koundel au rang des priorités compte tenu de sa position stratégique et des densités de mouvements dans cette localité’’, a expliqué Moussa Sow, soulignant que ce poste équipé a coûté 70 millions de francs Cfa.
 
Les autorités ont procédé le même jour à la pose de la première pierre du poste de contrôle de Sadel, un village de la commune de Bokidiawé.
 
Les travaux de ce futur poste frontalier vont durer trois mois à partir de fin août et vont coûter 45 millions de francs Cfa.

ADS/OID/ASB