Maintien de la paix : un
APS
SENEGAL-MONDE-SECURITE

Maintien de la paix : un "premier’’ cours francophone pour faciliter la désignation de femmes officiers de police

Dakar, 8 mai (APS) - Un cours francophone, le "premier’’ du genre, s’est ouvert mercredi à Dakar, dans le but de faciliter la désignation de femmes officiers de police à des postes de commandement au sein des opérations de maintien de la paix des Nations unies, a-t-on appris de la division communication de la gendarmerie nationale.
 
Il porte sur l’introduction aux fonctions de commandement destinées aux cadres supérieurs féminins de la police, précise un communiqué.
 
Cette formation regroupant 51 participantes issues de 18 pays, principalement d’Afrique francophone, vise à "faciliter la désignation de femmes officiers de police, remplissant les critères d’éligibilité, à des postes de commandement (cadres supérieurs) en tant que chefs de composantes police (P5 à D2) et de cadres intermédiaires (postes professionnels P3-P4) au sein des opérations de maintien de la paix des Nations unies", rapporte ce communiqué.
 
Il signale que ce cours international "s’inscrit notamment dans la mise sur pied et le développement, par la Division de la Police du Département des Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU, d’un cadre de commandement de la police féminine des Nations unies – « UNPOL Female Command Cadre » – qui se propose d’identifier, de guider, de former et de préparer des femmes officiers supérieurs de police".
 
Selon la même source, il "permettra d’aborder les multiples défis et les opportunités uniques auxquels les femmes sont confrontées lorsqu’elles soumettent leurs candidatures à des postes de commandement dans les Opérations de maintien de la paix onusiennes"
 
Il est co-organisé par les Nations unies, l’Union africaine, l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), ainsi que les forces de l’ordre et de sécurité du Sénégal (police et gendarmerie).
 
"Un accent particulier sera mis sur l’amélioration des compétences professionnelles, sur le leadership et sur l’efficacité personnelle adaptées aux besoins spécifiques des policières dans le contexte du maintien de la paix", selon la division communication de la gendarmerie nationale.
 
Le programme va couvrir "la conduite d’une composante policière diversifiée, la mise en œuvre du mandat de maintien de la paix, la compréhension des parties prenantes nationales et internationales, les partenariats et la coordination, l’incitation à la réussite, l’enrichissement par les différences individuelles et le développement stratégique de la carrière".
 
Il abordera par ailleurs "les méthodes permettant de préparer et réussir le processus d’entretien des Nations unies axé sur les compétences’’ et ‘’offrira également un forum sur les différents besoins, priorités et défis rencontrés par les femmes et les hommes déployés dans les Opérations de maintien de la paix". 
 
’’Enfin, conclut le communiqué, les participantes auront la possibilité de s’autoévaluer. Ce qui leur permettra d’explorer des possibilités de développement personnel et de se former grâce à des instructrices, des instructeurs et mentors spécialisé(e)s et expérimenté(s) dans le leadership des femmes dans la police et dans le maintien de la paix".

BK/ASB