Mademba Sock veut une OTAO
APS
SENEGAL-AFRIQUE-SYNDICAT

Mademba Sock veut une OTAO "forte et solide"

Dakar, 21 juil (APS) - Le président de l’Organisation des travailleurs de l’Afrique de l’Ouest (OTAO), Mademba Sock, a proposé une reconstruction de cette organisation pour la rendre "solide et forte".

"Nous devons construire notre organisation, faire des propositions pour une OTAO plus forte et solide" a-t-il indiqué au cours d’une conférence de redémarrage portant sur "réformer le mouvement syndical ouest africain".

Pour lui, "il faut faire un rebooting (redémarrer), positionner l’organisation de façon à peser significativement dans le processus de dialogue social dans la sous région afin que des solutions durables soient trouvées aux problèmes des populations et des travailleurs".

"Nous proposons une vision prospective couvrant plusieurs domaines notamment, l’emploi, l’agriculture, l’industrie, suivies des politiques des institutions sous régionales, de politiques relatives à l’environnement, au développement climatique, à l’harmonisation et à la législation du travail" a fait savoir M. Sock.

Selon Mademba Sock. "il faut en faire une sorte de propositions actives et un interlocuteur incontournable en matière de dialogue social auprès de la CEDEAO et de l’UEMOA".

"Nous voulons une institution sous régionale crédible, dotée d’une capacité d’interpellation des états et des institutions régionales" a souhaité le président de l’OTAO.

Il s’agit, a-t-il ajouté, "de dynamiser le mouvement syndical ouest africain". En perspective, il faut une intégration sous régionale qui prenne en compte les besoin des travailleurs et travailleuses parmi lesquels, l’accès aux services sociaux et publics, l’accès à un travail décent, à la protection sociale, l’amélioration de la gouvernance économique et sociale.

"Avec notre ferme volonté, nous voulons dynamiser l’OTAO dans un contexte de formulation et de mise en œuvre de politiques d’intégration" a promis Mademba Sock.

A cet égard, a-t-il souligné, il faut se doter d’un plan d’action réaliste qui répond sur des stratégies efficaces de propositions pour une intégration sous régionale, fondée sur le respect du droit des travailleurs, le plein emploi, la préservation d’un environnement salubre qui favorise la résilience contre les changements climatiques.

Par ailleurs, le président de l’OTAO a lancé un appel à l’endroit des chefs d’Etat à soutenir, de manière conséquente, les actions de son organisation en mettant à sa disposition des moyens adéquats.

Les résultats de cet atelier permettront d’aboutir à des recommandations et propositions qui feront de l’OTAO une plate forme utile pour les travailleurs et travailleuses de l’Afrique de l’Ouest.

SBS/PON