Macky Sall prône l’accélération des travaux de sécurisation de l’alimentation en eau
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Macky Sall prône l’accélération des travaux de sécurisation de l’alimentation en eau

Dakar, 5 juil (APS) - Le président de la République, Macky Sall, a prôné lundi une accélération des travaux de sécurisation de l’alimentation en eau des zones rurales, de Dakar et de la Petite-Côte.
 
"Le Chef de l’Etat demande (…) au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement d’accélérer les travaux de sécurisation durable de l’alimentation en eau des zones rurales, de la Capitale et de la Petite-Côte avec l’amorçage du PREFERLO, la construction de l’usine de dessalement des Mamelles et le renouvellement des réseaux", souligne le communiqué du Conseil des ministres.
 
Il a exprimé cette demande à quelques jours de l’inauguration ce samedi de la troisième usine de traitement d’eau de Keur Momar Sarr (KMS), considérée comme le plus grand ouvrage hydraulique de l’histoire du Sénégal.
 
Selon le président Sall, cet ouvrage de grande envergure, doté d’une conduite d’eau de 216 km et d’une capacité de 100 000 m3 par jour, pour sa première phase, sur 200 000 m3 au total, va contribuer à améliorer de façon substantielle la fourniture en eau pour Dakar, Thiès et d’autres localités.
 
Le communiqué indique aussi que le président de la République a rappelé au Gouvernement "la priorité qu’il accorde au développement du secteur de l’hydraulique urbaine et rurale et particulièrement à l’accès universel" à l’eau potable.
 
"Le Chef de l’Etat demande, dans cette dynamique, au Ministre de l’Eau et de l’Assainissement, de veiller à la gestion optimale du patrimoine hydraulique national, en parfaite concertation avec les populations et les acteurs du secteur", poursuit le communiqué.
 
Il invite l’Office des forages ruraux (OFOR) à "réadapter ses interventions, en vue d’améliorer le système de gestion concertée de l’eau potable en milieu rural, en veillant à l’équilibre financier et social durable du secteur".
 
De même, il exhorte le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, à "veiller à la consolidation des performances techniques et financières de la SONES", la Société nationale des eaux du Sénégal, "en termes d’investissements de développement d’ouvrages et de réseaux hydrauliques".

ASG/BK