Macky Sall loue les ’’efforts’’ dans l’enseignement et trouve ’’inacceptable’’ la mort de Fallou Sène
APS
SENEGAL-EDUCATION

Macky Sall loue les ’’efforts’’ dans l’enseignement et trouve ’’inacceptable’’ la mort de Fallou Sène

Dakar, 25 mai(APS) - Le chef de l’Etat a mis en exergue vendredi les ‘’efforts’’ du gouvernement dans le secteur de l’éducation et l’enseignement supérieur depuis 2012, date de son arrivée au pouvoir, estimant qu’il est ‘’paradoxal’’, ‘’triste’’ et ‘’inacceptable’’ d’assister à des évènements comme la mort de Mouhamed Fallou Sène, l’étudiant de l’Université Gaston Berger tué le 15 mai dernier.
 
Parlant des ‘’efforts’’ dans le secteur de l’éducation et l’enseignement supérieur depuis 2012, Macky Sall a souligné que ‘’la somme dépasse de deux fois la somme de tous les investissements antérieurs pendant les cinquante dernières années’’. 
 
‘’Il est paradoxale et triste, que (malgré) les efforts en cours, que nous assistons à des événements aussi douloureux, inacceptables que la mort de l’étudiant de l’Université Gaston Berger Mouhamed Fallou Sène’’, a-t-il dit.
 
Macky Sall s’exprimait lors d’un symposium de lancement du Tome 1 des ouvrages qu’il va publier dans le cadre d’une collection appelée "Conviction républicaine".
 
Les universités publiques sénégalaises traversent une crise depuis plus d’une semaine, suite à la mort de Mouhamed Fallou Sène, étudiant en deuxième année de lettres modernes, marié et père d’un enfant, tué à l’UGB lors d’affrontements entre étudiants et forces de l’ordre.
 
Les étudiants protestaient contre le retard de paiement de leurs bourses.
 
Le recteur de l’UGB et le directeur du Centre régional des œuvres universitaires et sociales (CROUS) ont étés limogés. Mais les étudiants qui ont décrété une grève illimitée réclament la démission des ministres Mary Teuw Niane (Enseignement supérieur) et Amadou Ba (Economie et Finances).
 
Selon Macky Sall, ‘’le bloc de l’enseignement prend un quart du budget, 25%’’, invitant les intellectuels de la majorité à ‘’défendre’’ son bilan dans le secteur de l’éducation, la formation et l’enseignement supérieur.
 
Le président Sall a affirmé que le secteur de l’enseignement bénéficie d’efforts en termes d’investissements dans les universités, de modernisation, d’équipements, de bourses d’étudiants, etc.
 
Le gouvernement investit 51 milliards de francs CFA dans les bourses d’étudiants, a dit le chef de l’Etat, annonçant des projets en cours de 30 mille lits.

BHC/OID/ASG