Le khalife de Gallé Kossette condamne ‘’les agressions’’ contre le peuple palestinien
APS
SENEGAL-PROCHEORIENT-CRISE

Le khalife de Gallé Kossette condamne ‘’les agressions’’ contre le peuple palestinien

Louga, 19 mai (APS) - Thierno Ousmane Mouhamadou Ayya Sow, khalife de Gallé Kossette, dans le département de Louga (nord-ouest), a condamné dans un communiqué les ‘’agressions’’ contre les Palestiniens vivant à Gaza.

 
‘’Nous condamnons avec la dernière énergie les agressions répétées que le courageux peuple de palestinien ne cesse de subir, du fait d’une hégémonie faite d’arrogance et d’autoritarisme très barbare’’, a-t-il dit en parlant des violences au Proche-Orient, dont l’armée israélienne et le Hamas, un mouvement islamiste palestinien, sont les principaux protagonistes.
 
Au moins 230 personnes ont été tuées, dont une majorité de Palestiniens, depuis le début du nouveau cycle de violences armées entre l’Etat hébreu et des groupes de Gaza, le 10 mai dernier.
 
En réponse aux roquettes lancées par des groupes armés palestiniens, l’armée israélienne continue de bombarder la bande de Gaza, sans qu’on puisse sortir de l’impasse.
 
Aussi le khalife de Gallé Kossette appelle-t-il la communauté islamique mondiale à ‘’continuer à soutenir le peuple opprimé de la Palestine, avec tous les moyens dont elle dispose, dans le respect des règles islamiques’’.
 
Thierno Ousmane Mouhamadou Ayya Sow, qui a succédé à Thierno Ousmane Alpha Ibrahima Sow, décédé en septembre 2020, a par ailleurs invité les musulmans à être ‘’solidaires envers tous leurs frères opprimés de la Chine et de la Birmanie’’.
 
Il a recommandé aux familles religieuses du Sénégal de ‘’prier pour que ces peuples dominés retrouvent leur dignité et leurs droits’’.
 
La France a annoncé mardi avoir déposé une résolution à l’ONU pour un cessez-le-feu au Proche-Orient. 
 
La proposition de la résolution française survient au moment où le Conseil de sécurité de l’ONU est bloqué depuis huit jours par les Etats-Unis autour de l’adoption d’une déclaration sur le conflit, indiquent des sources diplomatiques, lesquelles précisent que Washington en a refusé trois, qui ont été proposées par la Chine, la Tunisie et la Norvège.
 
Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahu a indiqué dimanche que la campagne israélienne ‘’contre les organisations terroristes’’ continuait ‘’à plein régime’’. Il affirme que l’armée israélienne fait de son mieux pour limiter les pertes civiles.
 
‘’Nous continuerons d’agir tant que cela est nécessaire pour ramener le calme et la sécurité pour vous citoyens d’Israël. Cela va prendre encore du temps’’, a-t-il souligné lors d’un discours radiotélévisé, avant de se réjouir du soutien des Etats-Unis.
 
‘’Il y a des pressions, mais nous recevons un soutien sérieux, surtout de la part des Etats-Unis’’, a déclaré Benyamin Netanyahu.
 

SK/BK/ESF