’’Navétanes’’ : cours de vacances et reboisement à la place du football à Louga
APS
SENEGAL-SPORT

’’Navétanes’’ : cours de vacances et reboisement à la place du football à Louga

Louga, 11 oct(APS) – Sevrées de football en raison de la pandémie de Covid-19, des associations sportives et culturelles de Louga ont opté pour l’organisation de cours de vacances et d’activités de reboisement et de désherbage, a appris l’APS.

‘’Nous n’avons pas le choix, c’est la maladie qui nous oblige à suspendre nos activités sportives et à nous conformer aux dispositions prises par l’Etat du Sénégal’’, a confié à l’APS, Ismaïla Ndiaye, secrétaire général de l’ASC Walidane de Louga.

Il juge regrettable la suspension des activités sportives et culturelles car les jeunes ont besoin de ces compétitions pour avoir de l’occupation durant les vacances scolaires.

S’il déplore cette situation, le secrétaire général de l’ASC Walidane indique néanmoins qu’une parade a vite été trouvée par le biais d’activités alternatives pour donner de l’occupation aux jeunes.

‘’Nous avons établi un plan de travail collectif et individuel pour chaque jeune. Nous comptons aussi organiser des cours de vacances d’ici quelques jours pour les élèves en classe d’examen et mener des activités de ‘’Set Setal’’ (nettoiement) et de désherbage des cimetières ’’, a-t-il assuré.

Ndiaye a fait remarquer qu’une telle situation n’avait jamais été connu par son ASC fondée en 1982. ‘’C’est en 1990 que nous avons érigé l’équipe en division régionale et nous espérons gravir d’autres paliers’’, a-t-il au passage signalé.

La même situation prévaut à l’ASC Penc. Le gel des activités sportives est difficilement vécu par ses membres. ‘’Nous sommes des passionnées du sport et l’absence de compétitions nous perturbe. Nous espérons que cette maladie va bientôt disparaitre afin que nous puissions continuer à pratiquer le football’’, a souligné Massamba Ndiaye Lèye, un de ses responsables.
 
Il a fait savoir que son ASC créée en 1994 compte organiser des journées de reboisement et des cours de renforcement pour les élèves.

Contrairement à ses collègues dirigeants d’ASC, Amadou Abdoulaye Dièye de Daradji soutient que le ‘’Covid a été une bouffée d’oxygène, car elle a permis à l’association de se reposer, faire un diagnostic et de préparer les années à venir.

Pour M. Dièye, cette situation n’est pas inédite pour les ASC de la capitale du Ndiambour qui avaient dû se résoudre à suspendre toutes les activités sportives lorsque le stade Alboury Ndiaye a été démoli en vue de sa réhabilitation.

Il a soutenu que les membres de son ASC ont su s’adapter à la situation en menant très souvent des activités de sensibilisation sur les mesures barrières, ainsi que des journées de reboisement.

Il a précisé que l’ASC Daradji créée depuis 1947 a prévu de mener des cours de vacances pour préparer la prochaine rentrée scolaire.


SK/AKS