Les travailleurs du secteur rural veulent être impliqués dans la réforme
APS
SENEGAL-HYDRAULIQUE

Les travailleurs du secteur rural veulent être impliqués dans la réforme

Louga, 29 juil (APS) - Le secrétaire général du Syndicat des travailleurs de l’hydraulique, Yely Coulibaly, a invité samedi les autorités étatiques à impliquer les agents évoluant dans le domaine de l’hydraulique rural dans la réforme envisagée dans ce secteur confié à l’Office des forages ruraux (OFOR).

‘’Depuis plus de quatre ans, nous invitons par le biais de correspondances les autorités ministérielles, à nous impliquer dans la réforme de l’hydraulique rural en vain’’, a déclaré au cours d’une rencontre avec la presse M. Coulibaly selon qui ‘’l’OFOR est incapable de gérer ce secteur sans les travailleurs trouvés sur place’’.

Malheureusement, cette option a été privilégiée, a déploré M. Coulibaly qui décrit un tableau sombre de la situation vécue par les travailleurs de l’hydraulique rurale poussés au chômage technique sans contrepartie.

Il déplore ce manque de concertation affichées par les autorités envers les travailleurs de l’hydraulique rural et affirme qu’avec l’avènement de l’OFOR, ‘’des agents qui avaient le choix d’opter pour leur statut ou celui de la nouvelle structure ont été versés directement à la Direction de l’hydraulique où ils ne trouvent pas leurs comptes’’.

‘’Ils travaillent sans être rémunérés et ceux qui vont à la retraite, s’ils ont une pension, ne touchent que 18 000 francs’’, dénonce le syndicaliste, estimant que ‘’les prix de l’eau au sud et au centre du pays, sont hors de portée des populations rurales’’.

‘’Cela est dû au non reversement des cotisations sociales depuis trois ans’’, a expliqué M. Coulibaly qui plaide pour le maintien des association des usagers de forages (ASUFOR) qui, selon lui, ‘’n’avaient aucun problème pour gérer ce secteur vital qui ne doit pas être privatisé’’.

Il souligne que le plan social mis en place par l’Etat, qui a débloqué plusieurs millions de francs CFA, n’est pas appliqué, et les agents de l’hydraulique rural baignent dans une totale incertitude quant à leur avenir.

AMD/ASG