Le système de rémunération des fonctionnaires au  menu d’une réunion
APS
SENEGAL-SOCIAL

Le système de rémunération des fonctionnaires au menu d’une réunion

Dakar, 29 août (APS) – Le gouvernement et les organisations syndicales ont entamé mercredi une rencontre de trois jours pour réfléchir sur l’amélioration des conclusions de l’étude sur le système de rémunération dans l’administration.

 ‘’La rencontre d’aujourd’hui est une suite logique de celle qui s’est tenue le 30 juillet 2018 sous la présidence du chef de l’Etat. Elle traduit la volonté manifeste du gouvernement à apporter une réponse durable aux incohérences et disparités relevées dans le système de rémunération au sein de l’administration sénégalaise’’, a expliqué Mamadou Camara Fall, Directeur de cabinet du ministre de la Fonction publique. 
 
‘’L’objectif général poursuivi par cette étude est la mise en place d’un système rénové de rémunération des agents de l’Etat. Il s’agit de proposer un système de rémunération équitable, incitatif et cohérent, valorisant à la fois les performances et l’expérience professionnelle et tenant compte de l’environnement socio-économique, du coût de la vie et des contraintes liées à la masse salariale’’, a-t-il a ajouté.
 
Selon lui, ‘’il faut assurer une rénovation effective du système de rémunération dans l’administration publique, en mettant en œuvre une politique appropriée s’appuyant sur une organisation optimale et une gestion rationnelle et valorisante des ressources humaines’’.
 
Pour Salif Kanté, Directeur du Renouveau public, ‘’l’atteinte de cet objectif se fera à travers la rénovation proprement dite du système de rémunération, la modernisation et la fiabilisation de la gestion des effectifs et de la masse salariale, le renforcement du dispositif juridique et statuaire de la fonction publique ; la rationalisation des personnels et la gouvernance du nouveau système de rémunération’’.
 
Selon la présidente du Haut Conseil du dialogue social, ‘’cet atelier est doublement opportun ; non seulement l’étude a été opportune mais le partage se tient dans un contexte de mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE) qui doit traduire une vision d’un Sénégal émergent en 2035.’’ 
 
‘’La traduction de cette vision par l’atteinte à date échue de tous les objectifs attendus nécessite une mobilisation de toutes les énergies mais aussi une synergie dans l’action de tous les agents de l’Etat en particulier’’, a rappelé Innocence Ntap Ndiaye.
 
‘’Cette mobilisation et cette synergie commune vont de pair avec une allocation de ressources publiques dans l’équité tout en accordant un intérêt particulier à la valorisation des agents’’, a-t-elle ajouté.

VS/OID/ASG