Les relations entre Sénégalais et Gabonais matérialisées par
APS
SENEGAL-GABON-COOPERATION

Les relations entre Sénégalais et Gabonais matérialisées par "des symboles très importants" (diplomate)

Dakar, 10 jan (APS) – Les relations entre Sénégalais et Gabonais sont matérialisées par "des symboles très importants", a soutenu mardi l’ambassadeur du Gabon au Sénégal, Régis Onanga Mamadou Ndiaye, citant le fondateur du mouridisme, Cheikh Ahmadou Bamba, et le capitaine Charles Tchororée, officier français du Gabon ayant servi lors des deux guerres mondiales.
 
"J’insiste sur les relations humaines. Elles sont matérialisées par des symboles très importants en ce sens que l’histoire de nos deux peuples, c’est d’abord l’histoire de deux grands hommes que j’identifie comme des hommes célèbres", a-t-il dit.
 
Le diplomate, qui était l’invité de la rédaction de l’APS, a cité Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme, l’une des confréries musulmanes du Sénégal, et le capitaine Charles Tchororée, premier africain à avoir dirigé le Prytanée militaire de Saint-Louis qui porte d’ailleurs son nom.
 
Parlant du guide religieux, il indique que "c’est une référence mondiale tant pour les Sénégalais [que] pour les Gabonais et pour l’ensemble de la communauté mouride".
 
"Cheikh Ahmadou Bamba a été exilé en 1895 par le pouvoir colonial français au Gabon où il est resté pendant 7 ans. Et, il a traversé le Gabon quasiment de long en large, Libreville, Lambaréné, puis il est allé jusqu’à Mayoumba, où il est resté 5 ans", a rappelé l’ambassadeur, dont le grand-père est un Sénégalais.
 
Selon lui, "il reste un symbole fort en tant qu’homme religieux, en tant que guide spirituel de la relation entre nos deux pays".
 
Il a dit que cette relation se matérialise depuis quelques années par le pèlerinage qu’effectuent les Sénégalais au Gabon pour reprendre l’itinéraire historique de Cheikh Ahmadou Bamba.
 
"Nous-mêmes Gabonais, nous nous sommes appropriés cette histoire. Ce qui fait qu’à chaque fois que l’occasion se présente, nous partageons cette communion des peuples, cette communion d’esprit avec l’ensemble du peuple sénégalais", a-t-il fait valoir.
 
Régis Onanga Mamadou Ndiaye révèle avoir séjourné à Touba pendant trois jours, sur instruction du président gabonais Ali Ondimba Bongo, lors de la dernière édition du magal célébrant le départ en exil au Gabon de Cheikh Ahmadou Bamba.
 
L’ambassadeur dit avoir eu l’honneur d’être reçu à deux reprises par le khalife général des mourides, Serigne Cheikh Maty Lèye, "ce qui pour beaucoup de Sénégalais est un fait rare et suffisamment important pour être souligné".
 
"La deuxième personnalité qui constitue un symbole entre nos deux pays, c’est le capitaine Charles Tchororée. C’est un Gabonais qui a marqué l’histoire de notre pays", a-t-il souligné, pour ne citer que les relations humaines.
 
Il a ajouté :"Il est parti du Gabon pour rejoindre durant la première Guerre mondiale les forces françaises. Après la fin de la première Guerre mondiale, il a été affecté ici, au Sénégal". 
 
"C’était d’ailleurs le premier africain à avoir dirigé le Prytanée militaire de Saint-Louis, qui porte son nom. Il est ensuite reparti pour servir les forces françaises durant la seconde Guerre mondiale où il a été fusillé par les troupes allemandes", a-t-il encore relaté.

ASB/ASG