Les populations de Djicomol protestent contre l’accaparement de leurs terres
APS
SENEGAL-AGRICULTURE

Les populations de Djicomol protestent contre l’accaparement de leurs terres

Djicomol (Oussouye), 22 août (APS) – Les populations du village de Djicomol, situé dans le département d’Oussouye (sud), ont tenu jeudi une marche de protestation contre l’accaparement de ‘’plusieurs dizaines d’hectares de terres par des populations d’une commune voisine’’, a constaté l’APS.
 
Sous une fine pluie, jeunes, femmes et personnes âgées se sont retrouvés à la mairie de Mlomp, point de départ d’une marche de cinq kilomètres au terme de laquelle ils sont arrivés à la sous-préfecture de Loudia Ouoloff.
 
Là, les manifestants ont remis aux autorités administratives un mémorandum dans lequel ils dénoncent ‘’l’accaparement de leurs terres par une partie des populations de la commune d’Oussouye’’.
 
Depuis plusieurs années, une bande de terre de plusieurs dizaines d’hectares est l’objet d’une vive polémique entre les populations du village de Djicomol, situé dans la commune de Mlomp, et celles de la commune d’Oussouye.
 
Ce litige foncier à l’origine de plusieurs affrontements entre agriculteurs de la zone a atterri sur la table du procureur du tribunal de grande instance de Ziguinchor. Ce dernier a placé sous mandat de dépôt quatre agriculteurs de Djicomol.
 
‘’Nos fils qui sont en prison depuis plus de huit mois sont des otages. Leur seul tort est de s’opposer à l’accaparement de leurs propres terres par autrui. Nous en appelons à la retenue et à la responsabilité, pour que nos fils soient libérés’’, a déclaré un porte-parole des manifestants, lisant le mémorandum qui a été remis aux autorités administratives. 
 
‘’Il y a une volonté de la commune d’Oussouye d’élargir son périmètre dans notre propre commune et dans la commune d’Oukout. Nous allons nous y opposer par tous les moyens légaux pour rentrer en possession de nos terres’’, a-t-il prévenu.
 
Selon Honoré Manga, l’un des organisateurs de la manifestation, le litige foncier a ‘’considérablement réduit le périmètre agricole des villageois qui ont vu leurs rendements chuter faute d’espaces cultivables’’.
 
Abdoulaye Ndiaye, le sous-préfet de l’arrondissement de Loudia Ouoloff, a tenté de rassurer les populations de Djicomol après avoir reçu le mémorandum.
 
‘’Je ne peux pas me prononcer sur la partie judiciaire du différend. Nous allons prendre toutes les dispositions pour trouver des solutions dans la mesure du possible. Tous les points du dossier qui dépassent ma compétence seront transmis aux autorités hiérarchiques’’, a-t-il assuré.

MTN/ESF/ASG